Mondiaux d’athlétisme: la Jamaïque sélectionne Briana Williams malgré l’affaire de dopage

Mondiaux d’athlétisme: la Jamaïque sélectionne Briana Williams malgré l’affaire de dopage
Photo News

La fédération jamaïcaine d’athlétisme a sélectionné la sensation Briana Williams pour les Mondiaux de Doha malgré la suspension pour dopage qui pend au-dessus de sa tête.

Williams, 17 ans, a été contrôlée positive à l’hydrochlorothiazide (HCTZ), un diurétique interdit. Selon son avocat Emir Crowne, sa cliente assure que le résultat du contrôle est dû à la prise d’un médicament contaminé.

La championne du monde juniors (U20) du 100m et du 200m doit se présenter le 23 septembre pour une audience devant un panel indépendant.

« Le calendrier est serré, mais nous croyons fermement à la présomption d’innocence. Si nous ne l’avions pas sélectionnée, elle serait punie avant d’être déclarée coupable », a déclaré le président de la de Jamaica Athletics Administrative Association (JAAA) Warren Blake. « Si le panel indépendant la déclare coupable, elle ne fera pas partie de l’équipe. Si elle est acquittée, elle sera intégrée dans l’équipe. »

Williams a couru 10.94 lors des Championnats jamaïcains en juin, ce qui lui a valu un ticket pour les Mondiaux. A Doha, elle doit prendre part au 100m et au 4x100.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite