Le groupe de travail interne au CD&V suggère de nommer un nouveau président pour décembre

Le groupe de travail interne au CD&V suggère de nommer un nouveau président pour décembre

Le groupe de travail interne au CD&V a suggéré jeudi d’élire un nouveau président de parti au plus tard d’ici la mi-décembre. Cette proposition sera soumise prochainement à l’assemblée générale de la formation politique flamande.

Après leur résultat électoral décevant en mai dernier, les chrétiens démocrates flamands avaient chargé douze personnes d’évaluer le fonctionnement de leur parti.

Pour ce faire, ce groupe de travail a notamment interviewé des députés, des bourgmestres et des militants. Dans son rapport définitif, il estime entre autres que le parti doit tirer les leçons du 26 mai «en faisant de la politique d’une autre manière et en travaillant différemment». Le CD&V devrait aussi «rendre ses choix plus clairs et mieux les communiquer», mais également accorder plus d’attention à ses bourgmestres et mandataires locaux.

Pas de co-présidence

Selon le rapport, la structure du parti devrait par ailleurs être rénovée afin de le rendre plus efficace. Une trajectoire à l’horizon 2024 pour cette transformation est avancée par les «douze apôtres».

En ce qui concerne la présidence, le groupe propose de procéder à une élection d’ici la mi-décembre. Il ne donne par contre pas d’indications détaillées quant au profil souhaité du prochain leader. La piste d’une co-présidence est mise de côté, mais la nomination d’un CEO en charge de l’organisation interne du parti - en matière de ressources humaines par exemple - est par contre évoquée.

>Le président du CD&V Wouter Beke succède à Kris Peeters au gouvernement fédéral

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous