Tennis: Kim Clijsters annonce son retour à la compétition en 2020

Tennis: Kim Clijsters annonce son retour à la compétition en 2020
Capture d’écran Twitter

Kim Clijsters a surpris tout le monde jeudi en annonçant son retour dans le monde professionnel du tennis.

« Je suis excitée d’annoncer que je ferai mon deuxième retour sur le circuit WTA », a déclaré Clijsters. « Bien que beaucoup de travail m’attende au cours des prochains mois, ma plus grande motivation est le challenge que cela implique. Tant physiquement que mentalement, je veux me tester encore une fois. »

« Je n’ai pas le sentiment d’avoir quelque chose à prouver, mais j’ai envie de relever ce défi et je veux à nouveau être forte. Ce sera mon marathon à moi. C’est là que je dis ’OK. Essayons’. ajoute-t-elle. L’amour du sport est toujours là. Mais la vraie question est évidemment de savoir si je suis capable de produire le niveau que j’aimerais atteindre et auquel je voudrais figurer avant de rejouer au niveau des meilleures joueuses du monde ».

Clijsters, 36 ans, avait pris sa retraite en 2012. Elle a remporté quatre tournois du Grand Chelem (une fois l’Open d’Australie et trois fois l’US Open).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite