Accueil Monde France

France: l’affaire Richard Ferrand, un nuage sur la rentrée de Macron

Emmanuel Macron garde sa confiance en Richard Ferrand. Mais le maintien de ce proche au perchoir de l’Assemblée risque d’entamer la remontée du président dans l’opinion.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’Elysée vole au secours du président de l’Assemblée nationale. Dès qu’il a appris la mise en examen de Richard Ferrand, dans la nuit de mercredi à jeudi au terme d’un long interrogatoire à Lille, Emmanuel Macron a appelé son fidèle soutien. « Le président lui garde toute sa confiance », a très vite fait savoir le Palais. Toute la macronie a aussitôt relayé les éléments de langage. « Richard Ferrand est un homme loyal, droit, qui a un parcours politique exemplaire », a martelé Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, le jour à peine levé, dans la matinale d’Europe 1. Sur Twitter, le patron des députés de La République en marche, Gilles Le Gendre, en rajoutait une couche : « L’examen des faits démontrera son intégrité », s’est-il avancé. « Il doit rester président de l’Assemblée nationale, où il jouit de la confiance et de l’estime d’une très large majorité de députés ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par PETIT Robert, jeudi 12 septembre 2019, 21:03

    Moi, pour le cinquième de ça, je serais déjà en taule, et personne n'en parlerait ! Bonne nuit à toutes et tous !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs