Accueil Sports Cyclisme Route

Tour d’Espagne: Primoz Roglic effleure son Saint Graal

De rose vêtu sur les routes du dernier Giro, il s’était liquéfié en troisième semaine de course, comme écrasé par un statut inconnu, incapable de faire face à ce leadership nouveau pour lui.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quatre mois plus tard, Primoz Roglic a visiblement pris de l’épaisseur, de la consistance dans ce maillot rouge solidement posé sur ses épaules. Le Slovène (29 ans), qui avait senti le souffle de Nairo Quintana se rapprocher mercredi, sur la route de Guadalajara, a ainsi subtilement géré l’avant-dernière étape montagneuse de cette 74e Vuelta. Et peu importe pour lui que les rôles entre les leaders de l’équipe Movistar aient une fois de plus été inversés (Alejandro Valverde est redevenu 2e du général, Nairo Quintana ayant perdu une minute au lendemain de son offensive réussie), le viatique reste suffisamment dodu (près de trois minutes, à l’avant-veille de l’arrivée finale à Madrid).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Analyse Jumbo-Visma marque déjà son territoire à la Vuelta

Sur sa lancée du Tour de France, l’équipe néerlandaise a dominé le contre-la-montre à domicile, Roglic laissant au vétéran Gesink l’offrande du premier maillot rouge. Evenepoel, troisième avec Quick-Step, limite très bien la casse, concédant 14 secondes à Roglic.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs