Accueil Opinions Cartes blanches

«Réforme de la formation initiale des enseignants: de la méprise au mépris?»

Les signataires de cette carte blanche dénoncent le manque total de clarté des dispositions prises par la Déclaration de politique régionale et communautaire en matière de réforme de la formation initiale des enseignants. Ils y voient une forme de mépris pour leur profession et réclament des précisions, au nom de l’intérêt général.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Messieurs les Présidents de parti,

Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur,

Madame la Ministre de l’Enseignement,

Mesdames, Messieurs les Député.e.s,

Mesdames, Messieurs les Administrateurs.trices de l’Ares,

Ce lundi 9 septembre, les négociateurs et négociatrices politiques ont annoncé un accord et diffusé les textes des Déclarations de politique régionale et communautaire. Dans cette dernière, une demi-page est consacrée à la réforme de la formation initiale des enseignants. En tant qu’acteurs de terrain de la formation initiale des enseignants, cette demi-page nous a laissés pantois avant de nous convaincre de l’urgence de vous adresser ce courrier, pour vous exprimer notre sentiment, et surtout, nos attentes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs