Grand Baromètre: le Vlaams Belang devient le premier parti en Flandre, le PS recule en Wallonie

Grand Baromètre: le Vlaams Belang devient le premier parti en Flandre, le PS recule en Wallonie

Le paysage politique flamand risque un nouveau tremblement de terre, si l’on en croit notre Grand baromètre Le Soir-RTL-TVI-Ipsos-Het Laatste Nieuws-VTM : pour la première fois, le Vlaams Belang arrive en tête en Flandre, et détrône la N-VA. À Bruxelles, la situation reste conforme au résultat des urnes, avec Ecolo et le PS en duo de tête. En Wallonie, le PS perd des plumes, au profit du MR, qui talonne les socialistes. Les personnalités favorites sont Bart De Wever en Flandre, Olivier Maingain à Bruxelles et Paul Magnette en Wallonie.

► Toutes les intentions de vote sur Le Soir+

► Retrouvez tous les résultats, le top 20 des personnalités ainsi que la projection en siège dans votre journal ce samedi

Flandre : le Vlaams Belang dépasse la N-VA

Si l’on votait aujourd’hui, le Vlaams Belang serait le premier parti de Flandre, selon notre sondage. Le parti d’extrême droite arrive en tête et récolte 24,9 % des intentions de vote. Aux élections du 26 mai, le parti de Tom Van Grieken totalisait 18,7 % des suffrages. Le Vlaams Belang dépasse ainsi la N-VA, qui descend à 22,7 % des intentions de vote, alors qu’elle séduisait 25,5 % des électeurs au dernier scrutin. Toutes les autres formations flamandes, à l’exception de Groen, descendent. C’est le CD&V, en pleine crise interne, qui descend le plus (2,5 points). Les socialistes sont également très mal en point (- 2,4 points).

Bart De Wever (N-VA) reste néanmoins la personnalité préférée, devant Hilde Crevits, pressentie pour diriger le CD&V et Theo Francken (N-VA).

Wallonie : le PS recule, le PTB en profite, le MR le rattrape

Prudence : le sondage a été réalisé avant l’accord arc-en-ciel en Wallonie. Pour autant, Ipsos nous livre une photographie de l’opinion qui reste significative. Le PS accuse le coup. C’est probablement l’effet du mécontentement à gauche d’avoir à partager le pouvoir avec le MR. En l’occurrence, le PS est crédité de 22,9 % des intentions de vote, alors qu’il avait obtenu 26,1 % des voix aux élections en mai. Le PTB, au contraire, passe de 13,8 % des voix à 15,5 % des intentions de vote. Si le PS cale, le MR et Ecolo, en revanche, ses partenaires dans l’arc-en-ciel wallon, progressent, captant respectivement 22,6 % et 16,2 % des intentions de vote. Le MR fait jeu égal avec le PS. Derrière, le CDH glisse encore, passant de 10,7 % des voix aux élections à 8,5 % des intentions de vote.

Les personnalités les plus populaires ? 1. Paul Magnette, 2. Elio Di Rupo, comme prévu, 3. Johan Vande Lanotte, SP.A, informateur royal, l’inattendu.

Bruxelles : Ecolo et PS, toujours en tête

Les résultats, à Bruxelles, sont sensiblement identiques à ceux des élections. Ecolo premier parti ? C’était en réalité aussi le cas le 26 mai, pour la circonscription fédérale – sur laquelle porte notre sondage. PS et Ecolo sont pour l’heure au coude à coude avec un écart qui se creuse très légèrement : 1,6 point les séparait dans les urnes fédérales, contre 2,2 cette fois. Plus structurellement, ces tendances confirment la bonne forme des écologistes, crédités d’une de leurs meilleures performances, dans ce Grand Baromètre, depuis cinq ans, et le tassement des socialistes, qui ont perdu plus d’un tiers (!) de leurs voix en quinze ans. Même constat inquiétant pour le MR, pointé ici en léger recul : les bleus se « stabilisent » à peine au-dessus des 15 %. Le PTB perd quelques voix, Défi en gagne un peu. Quant au CDH, il régresse légèrement, sous le seuil électoral, qu’il avait pourtant franchi sans trop de difficultés au scrutin régional.

À Bruxelles, comme lors de notre dernier sondage, Olivier Maingain reste la personnalité la plus populaire, devant Paul Magnette et Didier Reynders.

Méthodologie

Cette vague de 2.540 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 992 en Wallonie, 1.000 en Flandre et 548 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 2 au 10 septembre 2019. Les interviews ont eu lieu en ligne. La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95% est de +-3,1 en Wallonie et en Flandre et de +-4,2 à Bruxelles. Affiliations: ESOMAR, Consumer Understanding Belgium.

left
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous