Le glacier d’Aletsch, le plus grand des Alpes, pourrait disparaître d’ici à 2100

Le glacier d’Aletsch, le plus grand des Alpes, pourrait disparaître d’ici à 2100
AFP

L’impressionnant glacier d’Aletsch, le plus grand glacier des Alpes, situé en Suisse dans le canton du Valais, pourrait complètement disparaître d’ici à la fin de ce siècle si rien n’est fait pour freiner le réchauffement climatique, ont averti jeudi des chercheurs suisses.

Les chercheurs ont procédé à des simulations recourant à des techniques de pointe pour mettre en évidence les bouleversements que subira le glacier, d’une superficie de 86 km2 et dont la masse est évaluée à 11 milliards de tonnes de glace, si le réchauffement climatique persiste, a expliqué dans un communiqué l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. La langue du glacier a reculé d’environ un kilomètre depuis le début du siècle.

Le scénario le plus optismiste ne l’est pas vraiment

Les scientifiques prédisent que cette fonte va se poursuivre même si le monde est capable de remplir les objectifs de l’accord de Paris sur le climat de 2015 visant à contenir sous la barre des 2 degrés le réchauffement climatique par rapports aux niveaux pré-industriels.

Les chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich assurent que, même d’après le scénario le plus optimiste, le glacier pourrait perdre 50% de son volume et de sa longueur d’ici à 2100, tandis que dans le pire des cas, il ne restera plus que «deux minables plaques de glace».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous