Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Les dieux du ciel turcs étaient avec Neuville

Passé de la 7e à la 3e place en une spéciale, le Belge a les Citroën de Lappi et Ogier en point de mire. Et avec Tanak qui n’est que 8e, il rêve d’une bonne opération au championnat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Thierry Neuville n’est pas du matin. Et ça commence à énerver le jeune père de famille ! « Cela fait déjà plusieurs rallyes que je démarre 2e ou 3e sur la route, sans pour autant rivaliser avec mes deux adversaires pour le titre – Tanak et Ogier – pourtant en théorie pénalisés par le balayage », s’emporte-t-il. « Ce doit être une question de réglages plus que de pilotage car on constate souvent que mes équipiers, plus rapides que moi le matin (mais alors favorisés par une route plus nettoyée, NDLR) ne le sont plus l’après-midi ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs