F-35: l’industrie belge refuse d’être le dindon de la farce

La Belgique a bien mal joué dans le dossier du F-35.
Entreprises
Reportage
©D.R
d-20131025-W4HTXJ
Lockeed Martin a d’ores et déjà identifié qui, dans l’industrie en Belgique, fera partie de ses interlocuteurs privilégiés.
©D.R
© Belga
Selon Airbus Defence &Space, la solution Eurofighter aurait débouché sur plus de 19 milliards d’euros de contribution directe à l’économie belge. © Le Soir/Dominique Duchesnes
B9717220826Z.1_20181011171200_000+G8CC755EI.1-0
10745520-003
Charles Michel © Belga
d-20160519-G7U6GJ 2016-05-19 11:05:48
LOCKHEED-RESULTS_
Georges Dallemagne © Belga
B9714748458Z.1_20180213210241_000+G5LAMO41G.1-0
© Belga
©D.R
Charles Michel convoque la chambre ce mercredi pour faire taire les critiques sur le choix des F-35 pour remplacer les F-16.
Le drone Heron TP du projet israélien de la société Elbit a été repris par l’Allemagne.
Les Américains avaient imposé la date du 14
octobre aux Belges concernant leur offre pour le chasseur furtif F-35. Le gouvernement belge ne veut pas décider aussi vite.
Image d’illustration ©Belga
L’annonce survient trois jours après qu’un chasseur F-35B s’est crashé en Caroline du Nord.