Mélenchon va sortir un livre: «Face à un juge ou à un policier, la République c’est bien moi»

Mélenchon va sortir un livre: «Face à un juge ou à un policier, la République c’est bien moi»
MAXPPP

Face à un juge ou à un policier, la République c’est bien moi », écrit Jean-Luc Mélenchon dans son livre à paraître, assumant sa phrase proférée pendant la perquisition du siège de LFI en 2018 tout en dénonçant la caricature qui, selon lui, en a été faite.

« Face à quelque juge ou policier que ce soit, la République c’est bien moi, et ils me doivent le respect dû à ceux que je représente, leur maître, le peuple souverain », souligne le chef de file de la France insoumise dans « Et ainsi de suite », à paraître le 19 septembre et dont le groupe de presse régionale Ebra publie des extraits samedi.

Un regret

Le livre sera publié le jour où Mélenchon doit comparaître avec cinq proches à Bobigny pour les incidents ayant émaillé cette perquisition d’octobre 2018, diligentée dans le cadre d’une enquête sur des soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen et les comptes de la campagne 2017.

« La République, c’est moi », avait-t-il crié au visage d’un policier en faction devant les locaux perquisitionnés.

« J’aurais dû mieux choisir mon public », semble aujourd’hui regretter le leader insoumis dans son livre. « Car les commentateurs troncs des plateaux de télé ont réduit mon propos à leur propre dimension mesquine et à l’esprit monarchique du maître qu’ils servent en la personne du président de la Ve République », ajoute M. Mélenchon qui dénonce un « procès politique » à son encontre.

Il n’en démord pas

« Je suis la République devant tout autre corps et notamment ceux du ‘maintien de l’ordre’, comme ils disent. Tout simplement parce que la loi qui les commande est proposée et votée par des gens comme moi, députés de la Nation toute entière », argumente-t-il.

« Le caractère inviolable du tribun ou du député est l’incarnation de la souveraineté du peuple », poursuit-il, concluant ainsi que « la République c’est bien moi ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite