Proximus: Sandrine Dufour remplacera provisoirement Dominique Leroy dès le 21 septembre

Proximus: Sandrine Dufour remplacera provisoirement Dominique Leroy dès le 21 septembre

La CEO de Proximus Dominique Leroy quittera finalement son poste le 20 septembre prochain, a annoncé samedi l’opérateur télécom. La décision a été prise de commun accord avec le conseil d’administration de l’entreprise «afin de rétablir un climat serein au sein de la société et dans l’intérêt de l’entreprise». L’administratrice déléguée transférera l’ensemble de ses dossiers à Sandrine Dufour, actuelle directrice financière (CFO), qui assurera la fonction de CEO ad interim à partir du 21 septembre, avec le support de Stefaan De Clerck, président du conseil d’administration.

Le CA, qui a entamé la procédure de recherche d’un successeur, approuvera le profil du nouveau CEO et désignera un cabinet de recrutement pour assister l’entreprise dans cette procédure lors de sa réunion du 19 septembre, détaille encore le groupe télécom.

Dominique Leroy avait annoncé le 5 septembre dernier son départ de l’entreprise semi-publique. Elle devait cependant rester en fonction jusqu’au 30 novembre, avant de devenir la patronne de l’opérateur néerlandais KPN dès le 1er décembre.

Des médiateurs pour tenter de renouer le dialogue

Au mois de janvier, la CEO avait initié un plan de transformation de Proximus impliquant le départ de 1.900 personnes et l’engagement de 1.250 autres sur une période de trois ans. L’annonce de son départ prochain avait dès lors suscité l’ire des syndicats, qui réclamaient son départ immédiat. Les représentants des travailleurs s’inquiétaient en effet de la volonté de la patronne de Proximus de vouloir finaliser ce plan avant de s’en aller. Plusieurs actions spontanées du personnel ont en outre eu lieu cette semaine, principalement en Wallonie.

Direction et syndicats discutent depuis huit mois du plan de restructuration. Deux médiateurs ont été nommés pour tenter de relancer le dialogue. Ceux-ci ont déjà vu chaque partie séparément et devraient les réunir autour de la table mardi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite