Serie A: la Fiorentina de Ribéry accroche la Juventus de Ronaldo

Serie A: la Fiorentina de Ribéry accroche la Juventus de Ronaldo
AFP

Pas très inspirée offensivement et en difficulté au plan physique, la Juventus a été tenue en échec samedi en ouverture de la 3e journée de Serie A sur le terrain de la Fiorentina (0-0), portée pendant une heure par Franck Ribéry.

Il n’y a pas eu de vainqueur dans le duel entre Cristiano Ronaldo et Ribéry mais le Français, impressionnant de qualité technique et de science du jeu pendant la grosse heure qu’il a passée sur le terrain, a montré qu’il n’était vraiment pas venu en Italie en pré-retraite.

L’ancien du Bayern Munich était titulaire pour la première fois depuis son arrivée en Toscane et il a sans doute été parmi les deux ou trois meilleurs joueurs du match.

Ribéry a été particulièrement en vue avant la pause, avec une bonne frappe (19e) et un superbe ballon pour Dalbert, qui aurait dû faire mieux devant Szczesny (41e). Mais il a aussi donné l’exemple avec un retour défensif spectaculaire sur Ronaldo (59e).

Des Turinois fatigués

Côté Juventus, Maurizio Sarri n’aura pas grand-chose de positif à ramener de ce match à Florence, le premier qu’il aura dirigé sur le banc turinois après avoir manqué les deux premiers à cause d’une pneumonie.

Le plus inquiétant, alors que la Juve ira mercredi à Madrid affronter l’Atlético dans le Groupe D de la Ligue des champions, est sans doute l’état physique des troupes. Après avoir déjà souffert dans ce domaine face à Parme (1-0) et en fin de match contre Naples (4-3), les Bianconeri ont de nouveau semblé en difficulté, secoués par le pressing et marqués par la chaleur. Plus ennuyeux encore, les trois changements de Sarri ont été dictés par des problèmes physiques, les blessures de Douglas Costa et Pjanic avant la pause puis les crampes de Danilo avant même l’heure de jeu.

La Juve, où Ronaldo ne s’est illustré que sur un retourné manqué et un tir moyen, compte tout de même sept points après trois journées. Mais l’Inter Milan, qui reçoit l’Udinese à 20h45, passera seule en tête du championnat en cas de succès.

A 18h, Naples accueille la Sampdoria Gênes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-134610663-full

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Cette fois, Charleroi ne veut plus se louper

  • ©News

    Par Stéphane Vande Velde et Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Van Crombrugge - Mignolet, choc à distance dans le Topper

  • ©News

    Par Young Kruyts

    Diables rouges

    Christian Kabasele au «Soir»: «J’ai toujours eu confiance en mes qualités»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite