Bundesliga: Leipzig et le Bayern se neutralisent (1-1, vidéos)

Bundesliga: Leipzig et le Bayern se neutralisent (1-1, vidéos)
Photo News

Leipzig et le Bayern Munich ont fait match nul (1-1) samedi dans le match au sommet de la quatrième journée de Bundesliga, permettant au RB de prendre seul la tête avec un point d’avance sur Dortmund, vainqueur 4-0 de Leverkusen. Le Bayern est troisième à un point, à égalité avec Wolfsburg.

Robert Lewandowski a ouvert le score pour Munich (après 2 : 36), marquant son 7e but en quatre journées de championnat. Leipzig a répondu sur penalty par Emil Forsberg (45e+3).

Dans un match à deux visages, Leipzig s’est d’abord sorti miraculeusement indemne d’une première période outrageusement dominée par le Bayern (1-1 à la pause). Puis un changement tactique opéré à la pause par le jeune coach de Leipzig Julian Nagelsmann a rééquilibré la partie.

Mais le score n’a plus évolué, malgré une deuxième période complètement débridée et une avalanche d’occasions franches de part et d’autre.

Coman, Tolisso, Süle pour le Bayern ont eu l’opportunité de donner les trois points à leur équipe. Werner ou Sabitzer ont eu les mêmes occasions pour le RB, mais les deux gardiens Manuel Neuer et Peter Gulacsi ont réalisé des miracles, les poteaux ou la transversale ont fait le reste.

« En première période nous aurions dû prendre un net avantage, et même tuer le match », a reconnu le capitaine bavarois Neuer, « mais le 1-1 juste avant la mi-temps nous a un peu tué. Nous ne sommes pas bien revenus sur la pelouse après la pause. Nous avons montré un tout autre visage en deuxième période, nous avons perdu trop facilement des ballons, et en déplacement contre une équipe comme Leipzig, ça ne doit pas arriver ».

De son côté, Dortmund a superbement préparé la réception du FC Barcelone mardi en Ligue des champions en corrigeant Leverkusen 4-0.

Vexé après sa défaite chez le promu Union Berlin lors de la 3e journée, le Borussia avait retrouvé ses vertus pour accueillir une autre grosse cylindrée du championnat, qui entame également sa campagne européenne cette semaine, par la réception du Lokomotiv Moscou mercredi.

L’inévitable Paco Alcacer a débloqué le compteur en première période, en reprenant victorieusement de volée en extension un centre d’Hakimi (1-0, 28e). C’était le cinquième but de l’Espagnol en Bundesliga, et surtout son 10e en huit matchs cette saison, avec Dortmund et avec sa sélection nationale.

En seconde période, c’est encore Alcacer, en laissant très intelligemment filer entre ses jambes un centre de Sancho, qui a offert à son capitaine Marco Reus la balle de 2-0 (50e). Et en fin de match, la défense de Leverkusen, totalement passive, a littéralement offert deux buts en contre au Borussia, à Raphaël Guerreiro (83e) et Marco Reus (90e).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite