Accueil Économie Entreprises

Vente discrète de Voo: Nethys et Enodia s’expliquent

Lors d’un conseil d’administration convoqué en urgence, Nethys et Enodia (ex-Publifin) se sont expliqués sur le deal tenu secret pendant plus de trois mois. On attend à présent la réaction de la nouvelle tutelle sur les intercommunales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Les administrateurs de Nethys et d’Enodia (ex-Publifin) n’auront guère profité de leur samedi au soleil. Durant toute la journée, ils ont participé à un conseil d’administration conjoint, convoqué vendredi soir dans l’urgence, suite aux révélations indiquant que Nethys avait signé un deal pour la vente de Voo avec le fonds d’investissement américain Providence depuis plus de trois mois, sans en avoir informé sa maison mère Enodia.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Belleflamme Ernest, mercredi 16 octobre 2019, 13:57

    Monsieur Denoel, Vous n'avez pas pris la distance nécessaire que pour apprécier objectivement les tenants et aboutissants du dossier. Comparaison n'est pas raison. A terme Voo sera revendu par le fonds d'investissement si le deal se fait et il n'y a aucune garantie d'emploi pour le personnel.

  • Posté par Denoel Paul, dimanche 15 septembre 2019, 13:16

    Bonjour,ainsi donc ,la grande dame de Proximus,qui vend pour 285.000 euros le 1/08 et qui passe dans une entreprise du même secteur sans avoir à justifier "sa clause de non concurrence(http://www.droitbelge.be/fiches_detail.asp?idcat=25&id=208) et qui d'après sauf infos contradictoires,annonce avoir vendu pour le 01/08,....285.000euros d'actions de son entreprises,et aucun journalistes du journal "LE SOIR"n'en a fait état avant le début septembre,et dans un article relatant une conversation d'un managers de KPN,il semble que dès le début juillet,des contacts ont peut être eu lieu avec notre super star des télécommunications.Mais notre journal Bruxellois si efficace quand il s'agit de dénoncé un accord confidentiel (Nethys)de notre autre entreprises du secteur des télécommunication mais Liégeoise celle ci,n'a jamais publié de l'infos sur un éventuel délit d'initié et de savoir si le CA de Proximus avait été informé de contacts avec un acteur du même secteur d'activité pour sa patronne.Sauf erreur de ma part Télenet par l'intermédiaire de son actionnaire est également présent au Pays-Bas.Bref Mr Moreau et sa clique de Liégeois doivent se justifier de travailler a garantir l'emplois,et notre autre super star Bruxelloise qui annonce des centaines de départs est devenue la sainte patronne qui quitte la Belgique pas pour le salaire(je ne sais plus lire les chiffres annoncés concernant le nouveau salaire de Madame),mais à cause de nous (les politiques,les syndicats,et peut être même quelques journalistes Flamand......Courage Liégeois,il semble que comme pour le football la vérité Bruxelloise finit toujours par un coup de tonnerre.

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs