Météo: un beau dimanche et une belle semaine sous le soleil

Bruxelles
Bruxelles - Photo News

La journée de dimanche sera marquée par un beau temps d’arrière-saison avec des maxima jusqu’à 24 degrés. Lundi, le temps sera ensuite nuageux avec le risque de faibles précipitations isolées. L’Institut royal météorologique prévoit ensuite le retour d’un temps sec partout les jours suivants avec quelques passages nuageux. Il fera un peu plus frais.

Ce dimanche, la journée sera de nouveau ensoleillée et très douce. Seules quelques nuages élevés voileront parfois le ciel. Les maxima varieront de 23 à 24 degrés dans l’intérieur et seront de l’ordre de 20 degrés à la mer. Le vent sera faible ou modéré de secteur ouest.

La nuit prochaine, le ciel sera d’abord peu nuageux. En seconde partie de nuit, il se couvrira depuis le littoral mais le temps restera en grande partie sec. Les minima oscilleront entre 9 et 16 degrés.

>> Nos prévisions météo

Du soleil toute la semaine

Lundi, les champs nuageux deviendront plus nombreux à partir du nord. Une faible perturbation traversera en effet le pays du nord au sud, avec de la pluie généralement de faible intensité. Les maxima se situeront entre 18 degrés à la côte et 23 degrés dans l’extrême sud du territoire. Le vent sera faible à modéré, d’abord de secteur sud-ouest, virant ensuite au secteur nord.

Mardi, sous l’influence favorable d’un anticyclone, le temps restera sec, sous un ciel partagé entre éclaircies et champs nuageux. Les maxima seront compris entre 17 et 20 degrés, sous un vent faible à modéré de secteur nord-ouest.

Mercredi, le temps, favorablement influencé par une zone de haute pression sur les îles britanniques, restera sec. Les maxima seront voisins de 17 ou 18 degrés dans le centre du pays.

Jeudi, beaucoup de soleil et temps sec. Maxima de 20 degrés environ dans le centre du pays.

Vendredi, le temps restera sec et généralement ensoleillé. Les maxima se situeront autour de 20 ou 21 degrés dans le centre du pays.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Wouter Beke, président (sur le départ) du CD&V.

    CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

  2. Krewe du Belge fait la fête sur le jazz populaire et funky de New Orleans.

    Baptême de l’art: trois raisons de s’offrir un Halloween culturel

  3. Les cinq candidats à la présidence du MR se retrouvent ce mercredi soir à Namur-Expo pour un grand débat.

    Présidence du MR: vrai débat bleu ou show superficiel?

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite

  • Patients et soignants méritent mieux que cela

    Pour les uns – les patrons – il n’y a là rien d’autre qu’une espèce de paranoïa syndicale. Pour les autres – les syndicats – l’accord du non-marchand de 2017 a valeur exclusive d’avancée sociale à l’avantage du personnel. Entre les deux camps, la ministre en affaires courantes de la Santé publique compte les coups. Elle penche même, une fois n’est pas coutume, en faveur des travailleurs, assurant qu’infirmiers, sages-femmes, kinés, logopèdes, diététiciens – « tout le personnel soignant » en fait – doivent « recevoir la...

    Lire la suite