Accueil Belgique Politique

Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane élus à la coprésidence d’Ecolo avec 92% des suffrages

Le ticket coprésidentiel a été validé ce dimanche.

Temps de lecture: 2 min

Le ticket constitué de la bruxelloise Rajae Maouane et du wallon Jean-Marc Nollet a sans surprise été élu à la présidence d’Ecolo, dimanche midi, lors d’une assemblée générale du parti à Namur. L’incertitude portait sur le pourcentage de voix que le duo récolterait pour asseoir sa légitimité. Il est élevé : 92 %.

Le duo arrive à la tête des verts francophones alors qu’Ecolo a retrouvé le pouvoir à Bruxelles, en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, mais ne participe pas à la séquence actuelle des pourparlers pour la formation du gouvernement fédéral.

L’équipe Jean-Marc Nollet-Rajae Maouane était le seul duo à se présenter à la coprésidence du parti. C’est la deuxième fois de son histoire que l’assemblée générale d’Ecolo ne devait se prononcer que sur une seule candidature.

En se présentant, les nouveaux co-présidents se sont inscrits dans la continuité de ce qui avait été initié par la coprésidence précédente, élue en 2015, Zakia Khattabi et Patrick Dupriez. Ce dernier avait annoncé à l’issue des élections communales d’octobre 2018 qu’il quitterait la présidence avant terme et avait cédé le relais en novembre à Jean-Marc Nollet, alors confirmé à 93 % des voix.

Le mandat des coprésidents arrivant à terme, les écologistes avaient convenu de renouveler la présidence un peu plus tard que prévu, après les élections, soit ce 15 septembre. Mme Khattabi avait annoncé en juillet qu’elle ne briguerait pas de nouveau mandat, une décision qu’elle avait déjà prise quelques mois auparavant selon elle.

Statutairement, la coprésidence d’Ecolo doit être composée d’une femme et d’un homme, provenant pour l’un(e) de Bruxelles, pour l’autre de Wallonie. Avec la jeune trentenaire Rajae Maouane, l’expérimenté Jean-Marc Nollet pousse sur le devant de la scène politique cette conseillère communale de Molenbeek élue députée régionale en mai dernier.

Éprise de justice sociale, Rajae Maouane se passionne pour l’enseignement comme vecteur d’émancipation. Diplômée en communication de l’institut supérieur de formation sociale et de communication (ISFC), elle a débuté sa carrière politique auprès de l’ex-échevine de Molenbeek Sarah Turine, travaillant dans le domaine de la jeunesse.

Elle partage avec M. Nollet la passion du sport. Si le Carolo est un joueur confirmé de volley-ball, la Molenbeekoise pratique quant à elle le football depuis le plus jeune âge.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, dimanche 15 septembre 2019, 15:24

    N'étaient-ce pas les mêmes qui en cas de suffrage de ce type dénonçaient des votes totalitaristes de type stalinien? Bien évidemment, je plaisante, et je leur souhaite plein succès.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une