Bruxelles: la police arrête plusieurs manifestants d’extrême-droite (photos et vidéo)

Quarante-trois personnes ont été arrêtées administrativement en lien avec la marche de l’extrême droite interdite ce dimanche à Bruxelles. Six d’entre elles l’ont été vers 12h30 rue du Marché, à Saint-Josse-ten-Noode, a indiqué Mathieu Henroteau, porte-parole de la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere). Trente-sept autres ont également fait l’objet d’une arrestation administrative entre 13h50 et 14h30 aux alentours de la place d’Espagne à Bruxelles-Ville, lieu de rassemblement initialement prévu, a ajouté la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere.

Les personnes arrêtées à Saint-Josse-ten-Noode ont été identifiées comme étant liées à des milieux d’extrême droite. Des éléments probants indiquaient aux policiers que ces individus avaient l’intention de participer à des actions liées à la manifestation interdite par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles. La police a donc décidé d’agir de manière préventive en les privant de leur liberté.

La plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés avait eu vent d’informations indiquant que des groupes prévoyaient de venir à Bruxelles, malgré l’interdiction du bourgmestre Philippe Close, pour « nettoyer » certains quartiers, et plus particulièrement le quartier nord.

Les policiers de Bruxelles-Ixelles ont dans un premier temps indiqué aux manifestants de la place d’Espagne que l’action avait été interdite. « Ils ne voulaient, malgré tout, pas partir », a expliqué Ilse Van de keere. « D’après les contrôles, dont des fouilles, il s’est avéré que de nombreuses personnes étaient connues pour des faits de rébellion, violences, discriminations… » Mme Van de keere a assuré vers 15h00 que la situation était entre-temps revenue à la normale place d’Espagne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite