Accueil Belgique Politique

Photovoltaïque: selon Borsus, les sans-panneaux ne seront pas pénalisés malgré le report du tarif prosumer

Le nouvel accord de gouvernement wallon veut reporter l’introduction de la tarification des frais de réseau pour les Wallons qui ont investi dans le photovoltaïque en 2025.

Temps de lecture: 2 min

Le report à 2025 de la redevance photovoltaïque ne pénalisera pas ceux qui n’ont pas de panneaux, a affirmé dimanche le vice-président MR du gouvernement wallon, Willy Borsus.

Photovoltaïque: le régulateur wallon pour l’Énergie s’oppose au report du tarif prosumer en 2025

Les quelque 170.000 «prosumers» wallons (petits producteurs et consommateurs d’électricité) auraient dû s’acquitter, dès le 1er janvier prochain, d’une redevance pour le coût du réseau quand ils consomment de l’électricité sur ce dernier. La redevance se serait élevée en moyenne entre 400 et 500 euros par an, selon les chiffres de M. Borsus.

Sur cinq ans, cette redevance aurait donc rapporté quelque 380 millions d’euros. Son objectif est de faire contribuer de manière équitable l’ensemble des utilisateurs du réseau de distribution d’électricité aux coûts de celui-ci.

► Podcast | 500€ en plus sur la facture des propriétaires de panneaux photovoltaïques: un système plus juste?

Ceux qui ne possèdent pas de panneaux pourraient donc se sentir lésés, mais aux yeux de M. Borsus, ce ne doit pas être le cas. «Ils ne seront pas pénalisés parce que nous allons aussi demander aux gestionnaires du réseau d’électricité (GRD) de faire des économies au moins du même montant», a affirmé le ministre wallon, sur le plateau de «C’est pas tous les jours dimanche» sur RTL.

Il ajoute que, l’énergie produite au départ du photovoltaïque étant «la meilleure marché, plus les gens investiront dans le photo, plus l’ensemble des consommateurs en profiteront». Borsus rappelle aussi la nécessité d’atteindre les objectifs de production d’énergie renouvelable.

L’argument n’a pas convaincu l’opposition. Alda Greoli (CDH) a fait observer que la facture aurait pu baisser deux fois, avec les efforts demandés aux GRD et la redevance prosumer mais qu’en l’absence de cette dernière, elle ne baissera qu’une fois, une mauvaise nouvelle pour ceux qui n’ont pas les moyens. «Comment cette mesure participe-t-elle du plan de réduction de la pauvreté? «, a-t-elle demandé.

Pour le PTB, Germain Mugemangango a martelé que la solution au débat énergétique n’était pas à chercher dans le privé, mais dans un pôle énergétique public.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 16 septembre 2019, 15:48

    Du grand n'importe quoi Mr Borsu, sur un sujet tellement lisible que vous êtes consternant d'hypocrisie et d'enfumage pour tous les wallons. Allons Mr Borsu, les "prosumers", éligibles aux aubaines des panneaux photovoltaïques sont par nature vos électeurs réels/potentiels : propriétaires de maisons/villas bien orientées - ils sont (ont été) des investisseurs avisés et bien éclairés de l'aubaine financière - ils savaient compter (et voter). On pourrait vous prendre à votre propre réthorique et reformuler votre prose comme suit : "La diminution de la facture électrique qui était projetée pour tous les consommateurs ne profitera qu'à quelques uns, les détenteurs de panneaux photovoltaïques !!!"

  • Posté par LAMBERT André, lundi 16 septembre 2019, 16:26

    De plus, j'ajouterai que c'est bien là la logique du MR qui trouve tout à fait normal que quelque 90% des ménages wallons payent pour que les autres 10% continuent à bénéficier de largesses.

  • Posté par LAMBERT André, lundi 16 septembre 2019, 16:13

    Parfaitement d'accord avec vous. De plus, Borsus, en agissant de la sorte en connaissance de cause et en continuant à favoriser les détenteurs de PPV au détriment de ceux qui n'en possèdent pas, se rend encore plus coupable qu'André Antoine et Jean-Marc Nollet qui eux ont mal géré ce dossier par manque d'études suffisantes et de projections sur l'impact financier à long terme.

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 16 septembre 2019, 11:50

    De deux choses l'une, ou bien les GRD peuvent faire les économies annoncées et ce serait la preuve qu'ils se sont sucrés des années durant sur le dos du consommateur ligoté depuis toujours ou bien le prix qu'ils facturent pour leur service est correct et la solution avancée n'est que de la poudre aux yeux que les GRD bayeront force arguments à l'appui...La seule solution réside dans le régulateur "Cwape" garant de l'égalité de traitement entre les utilisateurs.

  • Posté par LAMBERT André, lundi 16 septembre 2019, 9:38

    @Devos Philippe. Sans doute continuerez-vous à bénéficier des largesses du système pendant encore 5 ans grâce à Borsus, et tant mieux pour vous. Mais ce n'est absolument pas une ânerie que de soutenir que ceux qui n'ont pas de PPV doivent payer pour ceux qui en possède est un scandale. QUI SE SENT MORVEUX, QUI SE MOUCHE !!!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une