Plus de 50 personnes arrêtées lors d’une manifestation interdite de l’extrême droite à Bruxelles (vidéo)

La police a au total arrêté 51 personnes, dimanche après-midi, dans les rangs des manifestants d’extrême droite, selon le bilan définitif communiqué vers 17H15 par une porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. Ce total inclut les 6 personnes arrêtées administrativement vers 12h30 rue du Marché, à Saint-Josse-ten-Noode, sur le territoire de la zone de police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere). Aucune de ces arrestations administratives ne s’est pour l’instant mue en arrestation judiciaire.

Après les premières arrestations vers 12h30 rue du Marché à Saint-Josse-ten-Noode, 37 personnes ont été interpellées entre 13h50 et 14h30 aux alentours de la place d’Espagne à Bruxelles-Ville, lieu de rassemblement initialement prévu. Un dernier groupe a été arrêté vers 16H45 rue de la Montagne, toujours aux alentours de la place d’Espagne. Aucune agression n’a été signalée.

La plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés avait eu vent d’informations indiquant que des groupes prévoyaient de venir à Bruxelles pour « nettoyer » certains quartiers dont le quartier nord, et ce bien que le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close ait interdit cette manifestation d’extrême droite. Une cinquantaine de migrants ont été mis à l’abri de manière préventive dans un lieu sécurisé et une trentaine de personnes sont restées au parc Maximilien avec des bénévoles et sous la surveillance de la police, a indiqué un porte-parole de la plate-forme citoyenne. La Porte d’Ulysse a exceptionnellement été ouverte en journée pour accueillir les migrants désireux de se sentir en sécurité. De nombreux bénévoles se sont manifestés pour assurer son bon fonctionnement. Il n’y a eu aucun incident.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous