Accueil Culture Musiques

«Madame Butterfly» lance la saison de l’ORW

Le classique de Puccini est brillamment mis à l’honneur par la cheffe attitrée de la maison liégeoise : Speranza Scappucci. Une pièce qui inaugure leur tout nouveau surtitrage en quatre langues.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Surfant sur la vague japonisante qui toucha l’Europe à la fin du XIXe siècle, Madama Butterfly répond à la fascination de Puccini pour le Japon, ses mélodies, ses codes et traditions. Pièce classique, elle fait partie des opéras les plus joués au monde. Au centre : Cio-Cio-San (Madame Butterfly), une femme au caractère fort comme Puccini les aimait tant. Jeune geisha, elle s’éprend d’un officier américain, Benjamin Franklin Pinkerton, qui l’épouse sans jamais la prendre tout à fait au sérieux (une action que l’ORW situe après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, entre modernité naissante et capitalisme américain cinglant). Trois ans plus tard, alors que Butterfly n’a plus de nouvelles de son mari, elle l’attend désespérément et lui reste fidèle. De retour au Japon avec sa nouvelle épouse américaine, Pinkerton apprend qu’il est père… et souhaite récupérer son fils. Trahie et abandonnée, il ne reste qu’une seule issue à Buttefly…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs