Chauffage : 5 mauvaises habitudes à proscrire l’hiver

Chauffage : 5 mauvaises habitudes à proscrire l’hiver

Il existe de nombreuses idées reçues sur le chauffage. Notamment lorsqu’il s’agit de remplacer ou réparer sa chaudière. Mais de nombreux mythes subsistent aussi pour l’utilisation du chauffage. Au point que nous sommes nombreux à faire les mêmes erreurs et plus particulièrement celles-ci…

Erreur 1. Monter la température du thermostat pour avoir chaud plus vite

 

 

Vous rentrez à la maison et un petit frisson vous parcourt l’échine. Un ou 2 degrés de plus ne serai(en)t pas du luxe. Pour que la température grimpe à 20-21°C plus vite, vous poussez carrément le thermostat sur 25°C. Un geste inutile et coûteux !

En effet, pousser le thermostat au max ne réchauffera pas la pièce plus vite. Pour la simple raison que la plupart des chauffages fonctionnent de façon uniforme : « on » (la chaudière s’allume)/« off » (la chaudière s’éteint). Vous risquez donc d’atteindre 25° sans vous en rendre compte … alors que vous ne souhaitez que 20-21°. Vous consommerez donc plus de combustible.

La solution pour s’assurer la bonne température au moment ? Placer un thermostat intelligent. En fonction de votre programmation, il calculera lui-même le temps nécessaire pour atteindre la température souhaitée à l’heure voulue.

Erreur 2. Ne pas aérer pour consommer moins

Une erreur… Car c’est le contraire qui se passe. Ne pas aérer augmentera votre consommation de chauffage ! Pourquoi ? Parce qu’en hiver, le taux d’humidité à l’intérieur est plus élevé qu’à l’extérieur. Or, une pièce où l’air est humide met plus de temps à chauffer. Il faut donc veiller, en hiver, à chasser l’humidité en aérant. 5 à 10 minutes, 2 à 3 fois par jour, suffisent pour faire entrer de l’air frais et sain et à évacuer l’air chaud et vicié. Pas plus longtemps pour éviter que les murs ne refroidissent. On vous explique pourquoi, comment et quand aérer votre maison en hiver.

Erreur 3. Mettre le thermostat et les vannes thermostatiques à la même température

En chauffage, il existe une règle de base : les vannes thermostatiques présentes dans la pièce où est installé le thermostat d’ambiance doivent toujours être réglées à une température supérieure, voire au maximum, pour éviter les conflits de régulation. En effet, dans la pièce du thermostat d’ambiance, si la vanne est réglée trop bas, elle pourrait perturber le fonctionnement du thermostat. Celui-ci demandera à la chaudière de produire de la chaleur qui sera bloquée par les vannes. Ces vannes ouvertes au maximum n’entraîneront pas une surconsommation car c’est le thermostat qui limite le chauffage à la température demandée.

 

 

Erreur 4. Éteindre la chaudière quand on s’absente plus de 2 jours

L’hiver, on n’éteint pas sa chaudière même lorsqu’on s’absente plusieurs jours. En effet, vous exposeriez les tuyaux au gel. Avec des risques de dommages importants. Réglez plutôt votre chaudière en position « hors gel » si elle dispose de cette option. Autre solution : régler la température sur 13°C. Vous craignez d’avoir froid à votre retour ou de mettre plusieurs jours pour revenir à une température de confort ? Optez pour 16°C, vous réaliserez déjà des économies.

Erreur 5. Chauffer la chambre à 20°C

Pas besoin de chauffer la chambre pour avoir chaud sous la couette l’hiver. Non seulement c’est très mauvais pour la qualité de votre sommeil mais aussi pour la qualité de l’air dans la pièce. 16°C à 17°C sont recommandés dans la chambre, pas davantage. Pour éviter de grelotter, préférez une couette « hiver », installez des rideaux épais (sans qu’ils couvrent les radiateurs), fermez la porte de votre chambre la nuit, placer des tapis au pied du lit, enfilez un pyjama, passez un peu de temps dans votre chambre avant de vous coucher pour vous acclimater, utiliser une bouillotte…

Enfin, suivez aussi nos conseils pour un chauffage au top de sa forme tout l’hiver. Et en cas de problème, l’un des 150 chauffagistes d’ENGIE sera chez vous rapidement !