Brexit: Boris Johnson ne donne pas de proposition satisfaisante à l’Union européenne (photos)

Londres n’a pas encore proposé de solution satisfaisante pour un nouvel accord avec l’Union européenne sur le Brexit, a annoncé lundi la Commission à l’issue d’une rencontre entre le président de l’exécutif européen Jean-Claude Juncker et le Premier ministre britannique Boris Johnson à Luxembourg.

«Le président Juncker a rappelé qu’il était de la responsabilité du Royaume-Uni d’apporter des solutions juridiquement opérationnelles qui soient compatibles avec l’accord de retrait», a indiqué la Commission dans un communiqué. «Le président Juncker a souligné la disposition de la Commission à examiner si de telles propositions remplissent les objectifs du backstop (filet de sécurité irlandais, NDLR). De telles propositions n’ont pas encore été faites».

« Si nous pouvons faire suffisamment de progrès dans les prochains jours, j’ai l’intention de me rendre au sommet crucial du 17 octobre et de finaliser un accord qui protégera les intérêts des entreprises et des citoyens des deux côtés de la Manche, et des deux côtés de la frontière en Irlande », a annoncé Johnson dans une tribune publiée par le Daily Telegraph.

Les forfanteries de Johnson laissent les Européens de marbre. Lorsqu’il annonce « d’énormes progrès » sur la manière de traiter le problème de la frontière nord-irlandaise et se compare à Hulk, un super-héros, pour libérer son pays des entraves européennes, les Européens répondent « attendre » des propositions concrètes et se disent « peu optimistes » sur les chances d’un divorce arrangé le 31 octobre.

Plus tôt dans la journée, l’autrichien Alexander Schallenberg avait averti : « Si Boris Johnson ne vient pas avec quelque chose de nouveau pour sa rencontre avec Juncker, alors, honnêtement, il n’y a plus besoin pour nous de discuter et il y aura un Brexit dur ».

« Nous n’avons pas de raisons d’être optimistes » sur les chances de parvenir à un accord avant le sommet, avait pour sa part confié Michel Barnier lors d’une réunion mercredi dernier avec les chefs des groupes politiques du Parlement européen.

La perspective d’un divorce sans accord est redoutée par les patrons européens. « Ce serait un désastre », a affirmé Markus J. Beyrer, directeur général de Business Europe.

Boris Johnson verra plus tard dans la journée le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel et les deux dirigeants tiendront une conférence de presse conjointe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous