Accueil Sports

Les fortunés: quand un club devient propagande étatique

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

City, une stratégie globale et du sportswashing

Quand vous vous dirigez du centre-ville à l’Etihad Stadium, vous ne pouvez pas les manquer. L’énorme bâche qui cachait le chantier a été enlevée. Les logements sociaux flambant neufs, financés par la famille royale d’Abu Dhabi, propriétaire de Manchester City, se dressent tels des symboles de l’emprise du cheikh Mansour Ben Zayed Al Nahyan sur la ville du Nord de l’Angleterre. Donnant-donnant. En quelque sorte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs