Accueil Belgique Politique

L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

Un moment mise en avant par le gouvernement bruxellois, l’idée d’une taxe kilométrique a toutes les chances de s’enliser dans le marigot des palabres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

On en parle depuis des années, on va sans doute encore en parler pendant des années. L’idée d’instaurer une taxe kilométrique sur les voitures a repris de la vigueur à l’adoption de la déclaration de politique régionale bruxelloise, en juillet. Le gouvernement y réaffirme « son souhait de conclure un accord de coopération entre Régions visant à mettre en œuvre une tarification kilométrique intelligente des véhicules légers sur la zone métropolitaine ou l’ensemble du territoire national ». Cette taxe à l’usage, précise-t-il, « doit supprimer et remplacer la taxation actuelle ». Objectif du dispositif : décourager l’utilisation de la voiture, surtout aux heures de pointe, soulager les Bruxellois que la congestion automobile empoisonne, au propre comme au figuré.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Tamo Guillaume, mardi 17 septembre 2019, 22:11

    Ici comme ailleurs, c'est le flou total. Il devient de plus en plus difficile de prendre des décisions en bon père de famille car nos politiciens sont incapables de nous tracer une voix claire dans toute une série de domaines. Je dispose d'un véhicule de 14 ans qui fonctionne à merveille (5,5 l au 100) car il a toujours été très bien entretenu et roule quand c'est nécessaire ( déplacements courts sont faits à velo ou à pied). Je serai bientôt obligé de l'envoyer à la casse vu les nouvelles règles (zone basse émission etc.) Pour acheter quoi à la place ? Un diesel, un hybride, un électrique, un essence, un cng ? Impossible de faire un choix vu l'incapacité de nos politiciens à établir des règles qui tiennent la route sur une durée minimale de dix ans...

  • Posté par VINCENT Patrick, mardi 17 septembre 2019, 16:12

    On devra de + en + se déplacer car de - en - de bancontact, agence bancaire, bureau de poste , ...etc... etc... une taxe kilométrique ne serait qu'un Hold UP.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 17 septembre 2019, 12:21

    C est parti pour les "enlisements "

  • Posté par Lange Daniel, mardi 17 septembre 2019, 10:03

    Une taxe au kilomètre sans alternative sérieuse à l'automobile dans les zones rurales wallonnes serait une déclaration de guerre à des millions d'habitants des dites zones et ce ne sont pas les gadgets urbains à la mode qui sont des alternatives dans les zones vallonnées de nos belles régions. Après avoir supprimé nombres d'équipements collectifs dans nos campagnes, on ne va pas maintenant donner le coup de gràce à nos villages.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs