Accueil Économie Entreprises

Vente de Win par Nethys à Ardentia Tech: se vendre à soi-même, qu’est-ce qui est permis?

L’homme d’affaires liégeois François Fornieri a signé le 21 mai dernier une offre liante pour le rachat de Win, une filiale de Nethys. Stéphane Moreau dirige à la fois Nethys et la société acheteuse, Ardentia Tech. Le code des sociétés prévoit une procédure pour gérer les conflits d’intérêts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La vente par Nethys de Win à Ardentia Tech, une société détenue par François Fornieri (administrateur de Nethys) et gérée par Stéphane Moreau (CEO et administrateur de Nethys) pose question. Cette vente, dont l’actionnaire Enodia ignorait tout, s’est-elle déroulée au mieux de l’intérêt de la société et des actionnaires publics, sachant que le vendeur est aussi l’acheteur ? Le Code des sociétés prévoit des garde-fous dans ce cas de figure. Il stipule que lorsqu’un administrateur a, directement ou indirectement, un intérêt opposé de nature patrimoniale à une décision ou à une opération relevant du conseil d’administration, il doit en informer le CA avant toute délibération. La déclaration de l’administrateur ainsi que les raisons justifiant le conflit d’intérêts doivent être consignées dans le procès-verbal de la réunion du conseil.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs