2,2 millions de Belges francophones lisent la presse

«
Le Soir
» touche quotidiennement 639.400 lecteurs. Soit le second score, derrière les titres de Sudpresse.
« Le Soir » touche quotidiennement 639.400 lecteurs. Soit le second score, derrière les titres de Sudpresse. - Mathieu GOLINVAUX.

Il souffle comme un vent de fraîcheur sur l’ensemble de la presse. Le CIM (Centre d’information sur les médias) vient en effet de publier la dernière livraison de son étude annuelle portant sur les audiences de la presse écrite. Elle porte sur l’ensemble des supports (papier, numérique payant, web gratuit). Au total, en Belgique, plus d’un Belge sur deux est en contact quotidiennement avec une marque de journal. Ils sont légèrement plus de 6 millions dans ce cas. Côté francophone, 2,174 millions s’informent tous les jours via ce canal, tant en « print » qu’en digital. « Cela signifie que la presse pèse désormais autant que les réseaux sociaux », indique Thierry Hugot, Directeur commercial et marketing du groupe Rossel.

Au final, par rapport à 2018, l’audience de la presse quotidienne francophone affiche une progression de 14,1 %. Ce chiffre, aux allures quasi exponentielles, ne traduit pour autant pas une « progression » en tant que telle. « Il s’agit d’un rattrapage sur plusieurs années », précise Thierry Hugot. En cause : la nouvelle méthodologie mise en place par le CIM qui, désormais, reflète beaucoup plus fidèlement le paysage médiatique. Les précédentes vagues d’enquêtes s’appuyaient exclusivement sur des sondages en « porte-à-porte ». Cela créait des anomalies dans certaines zones urbaines, comme à Bruxelles, ou chez certaines catégories professionnelles, qui étaient tout simplement au travail au moment où les enquêteurs se présentaient. Cette fois, 25 % des 10.000 enquêtes ont été effectuées en ligne. En clair : les précédentes études avaient fortement sous-estimé le poids réel de la presse écrite.

« Deux fois plus de nouveaux abonnés »

Chacun retrouve donc sa place. Ce qui donne, pour Le Soir, 639.400 lecteurs touchés quotidiennement, derrière les titres de Sudpresse (également édités par Rossel), toujours premiers du classement avec 695.900 lecteurs.

« Globalement, on observe que la dynamique de la presse écrite dans le digital se confirme », commente Thierry Hugot. « Les quotidiens ont bien compris qu’ils devaient jouer sur deux terrains : la réactivité à l’actu chaude sur le web gratuit (où les audiences continuent de grimper) et l’approfondissement sur le digital payant et le papier. Dans un contexte de “fake news”, les lecteurs démontrent qu’ils ont besoin de revenir vers des supports d’information professionnels et crédibles. Idem pour les annonceurs qui, on le voit partout dans le monde, reviennent vers des contextes plus favorables que les réseaux sociaux. »

A noter, précise de son côté Olivier De Raeymaeker, Directeur général du Soir, que le nombre de nouveaux abonnés recrutés mensuellement a doublé en 18 mois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous