Mondiaux d’athlétisme: 27 Belges sélectionnés, Robin Vanderbemden finalement repris pour les relais

©Belga
©Belga

Ils seront finalement 27 athlètes, 14 hommes et 13 femmes, à défendre les couleurs de la Belgique aux 17es championnats du monde d’athlétisme qui se dérouleront du 27 septembre au 6 octobre 2019 à Doha, au Qatar. La Ligue royale belge d’athlétisme (LRBA) a officialisé mardi sa liste composée de 9 hommes et 9 femmes dans des épreuves individuelles. Elle est complétée par 5 hommes et 4 femmes en vue des trois relais 4X400 mètres.

Le cas du relayeur Robin Vanderbemden, dont la sélection avait été remise en cause un moment faute d’avoir couru un 400m individuel cette saison, a été tranché favorablement. Le membre des Tornados doubles champions d’Europe en titre (plein air et salle) sera présent. La nouveauté dans la sélection se situe dans la présence de trois marathoniens : un homme, Thomas De Bock, et de deux femmes, Manuela Soccol et Hanna Vandenbussche.

Ils portent à neuf le nombre d’athlètes qui n’ont pas réussi les critères de sélection mais qui ont été repêchés par la fédération internationale (IAAF). Il s’agit de la moitié de la sélection dans les épreuves individuelles. Les six autres heureux bénéficiaires des décisions de l’IAAF sont Jonathan Sacoor (400m), Soufiane Bouchikhi (10.000m), Ismaël Debjani (1500m), Philip Milanov (disque), Hanne Maudens (heptatlhon) et Fanny Smets (perche).

La sélection belge à Doha :

Messieurs

Soufiane Bouchikhi (10.000m), Ben Broeders (perche), Ismaël Debjani (1500m), Thomas De Bock (marathon), Robin Hendrix (5000m), Isaac Kimeli (1500m, 5000m), Philip Milanov (disque), Jonathan Sacoor (400m), Thomas Van der Plaetsen (décathlon)

Relais 4X400m (Dylan Borlée, Kevin Borlée, Alexander Doom, Jonathan Sacoor, Robin Vanderbemden, Julien Watrin)

Dames

Hanne Claes (400m haies), Paulien Couckuyt (400m haies), Hanne Maudens (heptathlon), Claire Orcel (hauteur), Fanny Smets (perche), Manuela Soccol (marathon), Nafissatou Thiam (heptathlon), Hanna Vandenbussche (marathon), Anne Zagré (100m haies)

Relais 4X400m (Hanne Claes, Paulien Couckuyt, Manon Depuydt, Camille Laus, Liefde Schoemaker, Imke Vervaet)

Mixte

Relais 4X400m (Hanne Claes, Manon Depuydt, Camille Laus, Imke Vervaet, Dylan Borlée, Kevin Borlée, Robin Vanderbemden, Julien Watrin)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Christophe Collignon.

    Christophe Collignon (PS): «Georges-Louis Bouchez, il veut devenir chef de cabinet au Palais?»

  2. PHOTONEWS_10816652-014

    Auschwitz: quand le progrès industriel exauce la démence d’une idéologie

  3. Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Pierre-Yves Jeholet au «Soir»: «La procédure de renouvellement de Jean-Paul Philippot n’est en rien entravée»

La chronique
  • Impeachment: ce que nous dit le «Monicagate»

    En migrant de l’aile sud à l’aile nord du Capitole, c’est-à-dire de la Chambre des représentants au Sénat, la procédure d’impeachment dont Donald Trump est l’objet est entrée dans le vif du sujet. Plus personne ne l’ignore, ce sont en effet les sénateurs américains qui, in fine, auront à statuer sur le sort du 45e président des États-Unis.

    Même si son issue ne fait guère de doute – en dehors de toute considération sur les charges qui pèsent contre l’accusé : simple rapport de forces politique – ce procès n’en est pas moins un événement. Ce n’est pas chaque année, en effet, qu’un Commander-in-Chief joue ainsi sa tête. Ça n’est même arrivé qu’à deux reprises dans l’histoire.

    La première, c’était en 1868 ; mis en accusation (en gros) pour abus de pouvoir, le président Andrew Johnson fut acquitté à une voix près.

    La seconde, en 1998-1999, lorsque Bill Clinton fut accusé de parjure et d’obstruction à la justice, après s’être empêtré dans ses mensonges lors de la scabreuse affaire Monica Lewinsky...

    Lire la suite