Mondiaux de cyclisme: la Slovénie emmenée par ses stars Roglic et Pogacar

©Photonews
©Photonews

La Slovénie aura deux atouts majeurs dans son jeu pour la course en ligne des Mondiaux de cyclisme, prévue le dimanche 29 septembre entre Leeds et Harrogate sur la distance de 285 kilomètres. En effet, elle pourra compter sur Primoz Roglic, récent lauréat du Tour d’Espagne, et Tadej Pogacar, 3e de cette même Vuelta à 20 ans à peine.

Si le parcours dans le Yorkshire est davantage propice aux puncheurs qu’aux purs grimpeurs, Roglic (Jumbo-VIsma) et Pogacar (Emirates) pourraient tout de même tirer leur épingle du jeu au gré des montées répétitives, surtout au regard de leur forme actuelle.

Roglic, ancien sauteur à ski, défendra aussi les couleurs de la Slovénie dans le contre-la-montre. Il avait d’ailleurs pris la médaille d’argent il y a deux ans à Bergen, en Norvège, derrière le Néerlandais Tom Dumoulin. Quant au surdoué Pogacar, triple vainqueur d’étape sur la Vuelta, il disputera ses premiers Mondiaux. Néo-pro après avoir enlevé le Tour de l’Avenir 2018, il a étonné cette saison en remportant une étape et le classement final du Tour de l’Algarve et du Tour de Californie.

Roglic et Pogacar seront accompagnés de Grega Bole, Matej Mohoric, Luka Pibernik, Jan Tratnik (tous Bahrain-Merida), David Per (Adria Mobil) et Jan Polanc (Emirates).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Sébastien Close

    Route

    Richie Porte cherche à s’exporter

  • Remco Evenepoel a de nombreux objectifs cette saison
: Liège-Bastogne-Liège, les JO de Tokyo, les Mondiaux de Martigny et le Tour de Lombardie.

    A 20 ans, tous les rêves sont permis pour Remco Evenepoel

  • Belga

    Par STEPHANE THIRION

    Cyclisme

    Bingoal Wallonie-Bruxelles: Jelle Vanendert, un Ardennais dans l’âme

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. delalb

    Le roi Albert II reconnaît être le père de Delphine Boël, quel nom portera-t-elle?

  2. POLITICS PARTY MEETING PS

    Coalition fédérale: le PS dévoile les propositions «imbuvables» de la N-VA

  3. Le Dow Jones et le Nasdaq abandonnaient respectivement 1,5 et 1,9
% dès l’ouverture de la séance à Wall Street, face à l’incertitude causée par le coronavirus.

    Coronavirus: les marchés frissonnent à l’idée que la croissance chinoise se grippe

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite