Accueil Économie Entreprises

Apple, Fiat & co: l’heure de vérité pour la Commission

La justice européenne se penche cette semaine sur le cas d’Apple, contraint de rembourser 13 milliards d’euros d’impôts à l’Irlande. L’enjeu dépasse le cas d’Apple.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Après cinq années de décisions explosives concernant souvent des entreprises à très haut profil (Apple, Starbucks, Amazon, Fiat), vient doucement l’heure du test pour la Commission européenne, et la commissaire en charge de la politique de concurrence, Margrethe Vestager.

Mardi, depuis Luxembourg, l’entreprise Apple défendait son dû fiscal irlandais devant la Cour de Justice de l’UE. La Commission « a cherché à faire les gros titres en citant de petits chiffres, mais cette campagne publique ignore les taxes qu’Apple paie partout dans le monde », a lancé l’avocat d’Apple, Daniel Beard, cité par Bloomberg.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Louis Gendebien, jeudi 19 septembre 2019, 16:50

    Dans le cas d'Apple, c'est l'État irlandais qui devrait également être condamné pour ces aides illégales. Pourquoi uniquement le bénéficiaire ?

  • Posté par Eric Lambot, mercredi 18 septembre 2019, 13:34

    Il est hors de question que ces décisions soient invalidées. NON A L'INJUSTICE FISCALE ! Ca suffit !!

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs