Ligue des champions: Genk humilié par Salzbourg pour son entrée en compétition (6-2, vidéos)

Ligue des champions: Genk humilié par Salzbourg pour son entrée en compétition (6-2, vidéos)
Belga

Le Racing Genk a connu une soirée très difficile pour son entrée en lice en Ligue des Champions mardi soir à Salzbourg. Les Limbourgeois se sont nettement inclinés 6-2 en grande partie en raison d’une première mi-temps catastrophique. Les champions de Belgique sont évidemment derniers du groupe E avec zéro point tout comme Liverpool, battu par Naples 2-0 dans l’autre match du groupe.

Timorés et paralysés par l’enjeu, les hommes de Felice Mazzu ont complètement manqué leur début de rencontre en permettant au jeune Norvégien Erling Braut Haland d’inscrire le premier but de sa soirée (2e). Genk a mis un bon quart d’heure à prendre courage mais a fini par jouer de manière stable dans le camp adverse. Offensivement, les Limbourgeois ont même montré des choses intéressantes mais ont manqué totalement de rigueur défensivement. Salzbourg a donc pu s’en donner à cœur joie en contre en exploitant sa vitesse et la passivité effarante de Genk. Haland (34e et 45e) a ajouté deux buts à son compteur pour s’offrir un triplé tandis que Hwang Hee-Chan (36e) et Dominik Szobszlai (45e+3) ont ultérieurement brisé le moral des Limbourgeois qui avaient entre-temps réduit l’écart par Jhon Lucumi (40e).

Un score de 5-1 à la pause. L’addition est lourde mais logique pour Mazzu et ses troupes qui ont tenté une réaction d’orgueil en deuxième période. Mbwana Samatta est rapidement parvenu à faire 5-2 de la tête (52e) mais cela n’a pas vraiment freiné les Autrichiens qui ont ajouté un sixième but à leur collection un quart d’heure plus tard grâce à Andreas Ulmer (66e).

Humilié, Genk se souviendra longtemps de ce premier match mais devra surtout remettre les pendules à l’heure pour la suite de son parcours. Dans deux semaines, les Limbourgeois recevront Naples (02/10) avant de recevoir Liverpool (23/10), deux équipes sur le papier plus fortes et expérimentées que Salzbourg. Entre-temps, l’équipe de Felice Mazzu aura l’opportunité de se ressaisir en Pro League contre Ostende et Saint-Trond.

Le but de Haland : Salzbourg 1 – 0 Genk

Le deuxième but de Haland : Salzbourg 2 – 0 Genk

Le but de Hwang Hee Chan : Salzbourg 3- 0 Genk

Le but de Lucumi : Salzbourg 3 – 1 Genk

Le triplé de Haland : Salzbourg 4 – 1 Genk

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite