Les F-16 belges interceptent quatre avions russes au-dessus de la mer Baltique

Les F-16 belges interceptent quatre avions russes au-dessus de la mer Baltique

Des chasseurs F-16 belges déployés depuis la fin août en Lituanie ont intercepté mardi quatre avions russes survolant de manière non autorisée l’espace aérien de l’Otan. Il s’agissait de deux TU-160 Blackjack (Tupolev) et de deux SU-27 (Soukhoï) ne disposant pas de plan de vol. « Les deux F-16 ont escorté de manière professionnelle ces avions jusqu’aux frontières de l’Otan », indique la Belgian Air Force.

Le détachement belge déployé en Lituanie a reçu une alerte vers 13h00 mardi, et deux avions de combat F16 ont décollé pour intercepter, après quelques minutes de vol, quatre avions « survolant de manière non autorisée l’espace aérien de l’OTAN », a appris Belga à bonne source.

Le ministère russe de la Défense, cité par l’agence TASS, affirme que deux avions TU-160 survolant des eaux « neutres » de la mer Baltique durant un vol « prévu de sept heures » ont été escortés par les jets de cinq pays sur certaines sections, mentionnant les jets F-16 des forces aériennes belges, danoises et polonaises, des F-18 finlandais et des JAS-39 Grispen suédois.

Des eaux neutres

Les appareils russes sont retournés à leur base, confirme encore le ministère russe, soulignant que les avions de combat russes survolent des eaux neutres dans le strict respect des règles internationales.

Les aviations alliées se relaient dans la région depuis mars 2004, date de l’élargissement de l’Otan à sept pays d’Europe de l’est. Les chasseurs de l’Otan doivent être prêts à décoller en quelques minutes, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, pour protéger, au nom de la solidarité entre alliés, l’espace aérien de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie. Ces pays sont membres de l’Alliance atlantique depuis 2004 mais ont fait le choix de ne pas posséder d’avions de combat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les implications de l’affaire Nethys sur les pratiques politiques resteront selon les historiens.

    L’affaire Nethys va-t-elle intégrer les livres d’histoire?

  2. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  3. d-20160728-G95KNK 2018-05-02 10:05:11

    Les avortements jusqu’à 18 semaines reposent la question de la formation

La chronique
  • Des tweets prolétariens

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite