Accueil Belgique

Tax shift, pensions... Charles Michel se donne trois semaines

La majorité fédérale veut boucler en force ses neufs mois d’existence. La suédoise se lance dans un mois de juillet chargé et qui n’est pas sans risques. Les réformes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

1. Concilier économies et réforme fiscale

C’est le parcours de montagne avant les vacances, l’étape la plus périlleuse : ajuster le budget 2015, fixer les grandes lignes de l’épure 2016, et réaliser le fameux tax shift, c’est-à-dire une baisse de la taxation sur le travail, à compenser soit par des économies de dépenses publiques, soit par des hausses de fiscalité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs