Bruxelles: la police découvre 8.000 plants de cannabis

Bruxelles: la police découvre 8.000 plants de cannabis

Les 10 et 16 septembre 2019, la zone de police Bruxelles-Ouest a effectué 25 perquisitions visant deux organisations criminelles actives dans la culture et la vente de cannabis.

Lors de ces deux opérations, plus de 8.000 plants de cannabis ont été découverts. Les plants ont été enlevés par la Protection civile et ont été détruits à l’incinérateur de Bruxelles. La section Drogue de la zone Bruxelles Ouest a également saisi 46 kg de marijuana récoltés sur place, une grande quantité de faux documents d’identité ainsi que 90.100 euros en espèces. Par ailleurs, une fraude à l’électricité a été notifiée. La valeur marchande estimée du rendement annuel des plantations se situe entre 10 et 15 millions d’euros.

La section Drogue de l’équipe la Recherche locale de la zone Bruxelles avait mis à jour le premier réseau, en 2018 à Ganshoren et à Uccle, après avoir découvert des plantations de cannabis. Grâce à des recherches approfondies et à des observations, les enquêteurs ont découvert un second réseau ainsi que les dirigeants. Les deux bandes criminelles opéraient séparément l’une de l’autre, mais dans la même région.

22 suspects arrêtés

Dans chacune des treize plantations, situées dans des quartiers résidentiels des communes de Jette, Bruxelles, Forest, Woluwe-Saint-Pierre, Uccle, Watermael-Boitsfort, Auderghem, Waterloo et Evere, entre 500 et 1.000 plants de cannabis ont été découverts. À chaque fois, un suspect chargé de l’entretien et de la récolte du cannabis a été interpellé.

Au total, 22 personnes ont été arrêtées suite aux 25 perquisitions menées, dont 17 en séjour illégal. Sur les 16 principaux suspects qui ont été mis à la disposition du parquet, 15 ont fait l’objet d’un mandat d’arrêt. L’un d’entre eux a été libéré sous conditions et six autres ont été libérés après audition.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les talents de démarcheur du Premier ministre britannique sont mis à l’épreuve avant le vote de samedi.

    Vote serré en vue sur l’accord Brexit

  2. «
Essayer de réparer les problèmes climatiques, je vois bien d’où ça vient, chez moi.»

    Les racines élémentaires de Cyril Dion: «Je me suis promis de ne jamais devenir un vieux con»

  3. En 2004, Elio Di Rupo et Joëlle Milquet scellent une alliance qui écarte les libéraux du pouvoir au sud du pays. © Belga.

    Après 20 ans, Elio Di Rupo restitue un Parti socialiste debout et éreinté

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Accord sur le Brexit: let it be…

    Lorsqu’est apparu jeudi matin « Accord sur le Brexit » sur nos écrans, c’est l’émotion d’abord qui s’est emparée de nous. Nous y voilà donc. Soudain, ce départ qui s’était transformé en un vaudeville avec de piètres acteurs et des portes de parlements qui claquent, devenait réalité. Et cela provoquait durant un court instant la stupéfaction, la tristesse, comme un sentiment de défaite mais surtout de perte. Comme si nous avions stupidement espéré que ces négociations allaient durer toujours, permettant de conserver « par...

    Lire la suite