Accueil Économie Télécoms

Une vingtaine de candidats externes pour remplacer Dominique Leroy

Stefaan De Clerck, le président du CA de Proximus, a dressé le profil type de son successeur. Il est revenu sur le problème constitué par l’absence de plan d’intéressement à long terme

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Stefaan De Clerck, le président du conseil d’administration, et Philippe De Backer, ministre des Télécoms, sont venus s’expliquer ce mercredi devant la Chambre sur les circonstances du départ de Dominique Leroy vers KPN alors que celle-ci négociait le plan de départ de 1.900 personnes.

1

La question du salaire a-t-elle joué dans ce départ ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs