Accueil Monde France

France: Jean-Luc Mélenchon à l’offensive avant son procès

Le chef de file des Insoumis comparaît ce jeudi à Bobigny pour intimidation, rébellion et provocation. En cause : son attitude lors des perquisitions de l’an dernier. Il dénonce un procès politique.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Si vous aviez aimé le Mélenchon éruptif des perquisitions de l’an dernier, vous allez adorer le Mélenchon offensif qui comparaîtra ces jeudi et vendredi avec cinq de ses amis devant le tribunal correctionnel de Bobigny. Car le leader de la France insoumise ne s’est pas assagi à l’approche de son procès. C’est même tonitruant qu’il affronte cette épreuve, dénonçant tous azimuts une manœuvre « politique ». « Je n’ai pas confiance en la justice. Je n’ai pas peur, ni des campagnes de presse, ni des policiers, ni des magistrats. Vous pouvez me mettre en prison, me rendre inéligible, je n’ai pas peur », claironne-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 18 septembre 2019, 18:21

    Triste personnage parmi tant de nullité Mélenchon est individu d’un ego surdimensionné, surtout lorsqu’il a devant lui un jeune journaliste dont il se fait un plaisir de le torturer par des réponses que, d’ailleurs, ils n’oseraient pas émettre devant des journalistes ayant de l’expérience. J’ai un jour assisté à une mise à mort d’une toute jeune journaliste à la TV. Il n’a dégoûté pour la vie, horrible individu, imbus de sa personne comme pas possible !!!

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs