Europa League: le Standard et La Gantoise entament avec ambition leur phase de poules

©Belga
©Belga

Après Genk et le Club de Bruges en Ligue des champions, deux autres formations belges seront à pied d’œuvre sur la scène continentale. Le Standard et La Gantoise vont disputer, jeudi à domicile, leur premier match en phase de groupes de l’Europa League. Les Liégeois défieront les Portugais du Vitoria SC (18h55) alors que les Buffalos seront opposés aux Français de Saint-Etienne (21h00).

Tombé dans un groupe relevé avec aussi Francfort et surtout Arsenal, le Standard aborde, sans doute, son match le plus facile sur papier. Ce n’est pas pour autant que la tâche s’annonce aisée. « C’est une équipe complète, bien organisée mais capable de rapides conversions offensives grâce à des joueurs techniques et des latéraux offensifs », a prévenu Michel Preud’homme, bien décidé à signer « le meilleur résultat possible ».

Actuel dixième de son championnat avec 6 points en 5 rencontres, Guimaraes a dû passer trois tours qualificatifs avant la phase de groupe. Jamais inquiétés contre la Jeunesse d’Esch (Luxembourg) puis contre Ventspils (Lettonie), les Portugais ont ensuite dû batailler pour venir à bout du FCSB (0-0, 1-0), vice-champion de Roumanie.

Quant aux Buffalos, ils croiseront la route de ’Sainté’, « un adversaire solide qui joue dans un championnat fort », a assuré le coach gantois Jess Thorup. « Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration », a précisé le Danois, qui veut passer la phase de groupes.

La Gantoise a remporté ses trois derniers matchs de championnat et a affiché une bonne forme alors que les Verts pointent à une décevante 15e place en Ligue 1 après une victoire en cinq journées.

Si les Gantois ont dû passer trois tours préliminaires, Saint-Etienne était directement qualifié pour la phase de poules grâce à sa quatrième place lors du défunt championnat de France.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 06670710

    Brexit: Boris Johnson menace d’élections anticipées

  2. Le 17 août 1996, sur les marches du palais de justice de Neufchâteau, apparaît, entre deux policiers, un petit homme rondouillard, aux traits creusés par des heures d’interrogatoires.

    Michel Nihoul est mort: l’affaire Dutroux perd l’une de ses figures

  3. Schwarzenegger dans le dernier «
Terminator
».

    Arnold Schwarzenegger: «La saga ‘Terminator’ a été un chapitre très important de ma vie»

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite

  • Patients et soignants méritent mieux que cela

    Pour les uns – les patrons – il n’y a là rien d’autre qu’une espèce de paranoïa syndicale. Pour les autres – les syndicats – l’accord du non-marchand de 2017 a valeur exclusive d’avancée sociale à l’avantage du personnel. Entre les deux camps, la ministre en affaires courantes de la Santé publique compte les coups. Elle penche même, une fois n’est pas coutume, en faveur des travailleurs, assurant qu’infirmiers, sages-femmes, kinés, logopèdes, diététiciens – « tout le personnel soignant » en fait – doivent « recevoir la...

    Lire la suite