France: les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte séquestrés et volés pour un butin de 2 millions d’euros

France: les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte séquestrés et volés pour un butin de 2 millions d’euros

Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte, près de Paris, ont été séquestrés dans la nuit de mercredi à jeudi et les voleurs sont repartis avec un butin estimé autour de 2 millions d’euros, a indiqué le parquet de Melun.

Les faits se sont déroulés peu avant l’aube dans ce château du XVIIe siècle présenté comme le modèle du château de Versailles. Les propriétaires ont été ligotés, selon une source policière, mais ne présentent pas de blessures.

Plus grande propriété privée classée de France, avec un domaine de 500 hectares, le château de Vaux-le-Vicomte accueille chaque année 250.000 visiteurs. Ce chef d’oeuvre architectural, construit entre 1656 et 1661 à une cinquante de kilomètre au sud de Paris, valu a son propriétaire, Nicolas Fouquet, la jalousie du Roi Louis XIV, qui le fit emprisonner à vie. La légende veut que le roi a ordonné son arrestation après une fête somptueuse donnée en l’honneur de la cour, qui a ébloui Louis XIV par ses jets d’eau, ses feux d’artifice, son buffet impressionnant donné pour plus de mille couverts et la qualité de ses spectacles. Après l’arrestation de Nicolas Fouquet, le monarque se saisit du château et le vida de ses plus beaux objets pour les transférer au palais du Louvre et à Versailles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  3. La princesse Diana, le 12 juin 1997.

    Archive: avant Harry, sa mère Lady Diana avait aussi perdu le statut d’altesse royale

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite