Accueil Opinions Chroniques

Trump et la diplomatie du «deux poids deux mesures»

La diplomatie américaine peine à convaincre de son attachement à la démocratie et aux libertés. Accabler ses adversaires et protéger ses alliés, même les plus autoritaristes, est le fil conducteur de la politique étrangère de l’Administration Trump.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Trump, s.v.p., sauvez Hong Kong », clament les protestataires de « la perle de l’Orient ». «Nous sommes derrière vous à 100%», déclare le vice-président américain Mike Pence au leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido. Pour ceux qui combattent des régimes autoritaires, la tentation d’accepter de l’aide « d’où qu’elle vienne » est inévitable, mais le pari est risqué, car l’appui d’une puissance controversée, comme aujourd’hui l’Amérique de Donald Trump, peut compromettre ou contredire les valeurs de liberté et de patriotisme dont ils se réclament.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Kupferman Alain, vendredi 20 septembre 2019, 8:19

    La politique européenne vis-à-vis de la Chine est-elle de nature à nous emplir de fierté ? Oublions l'occupation du Tibet, oublions les camps de concentration pour les Ouighours, oublions l'expansion dans la mer de Chine, oublions la censure, mais vive le commerce ! Critiquer les USA est facile et sans conséquences, critiquer la Chine demande du courage.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs