Accueil Médias

Le vrai ou faux: existe-t-il des risques pour l’utilisateur de l’IPTV?

Le succès d’une opération contre le vaste réseau de piratage de télévision en Europe invite à questionner les risques pour l’utilisateur. Ils sont presque nuls.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Une demi-douzaine de pays européens ont annoncé avoir démantelé un vaste réseau, qualifié de « plus important au monde », de piratage de plateformes de télévision payante en ligne, connu sous le nom de IPTV. Un réseau qui, uniquement en Italie, représente quelque cinq millions d’utilisateurs. Cette opération a permis à la France, l’Allemagne et les Pays-Bas de fermer environ 200 serveurs informatiques et de désactiver la plateforme illégale Xtream Codes qui aurait causé une perte de 6,5 millions d’euros au marché légal. C’est-à-dire les chaînes et les plateformes piratées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Renaert Chantal, dimanche 22 septembre 2019, 9:29

    Je pense que cela devrait faire réfléchir les distributeurs officiels. Le coût des abonnements est exorbtant en Belgique. Pour le même service chez le même fournisseur, c'est 100 euro en Belgique et 37 euro en France. On peut comprendre, à ce moment là, que les clients cherchent des solutions alternatives

  • Posté par SORET DANIEL, vendredi 20 septembre 2019, 12:12

    Il y a tout de même un point positif : La disparition de toutes ces antennes "paraboles" de nos toits... orientées pour recevoir des chaînes non distribuées chez nous... je pense ici aux allochtones, par exemple. Et c'est précisément chez eux que l'on peut se procurer ces " magic-box". Dans mon entourage, je ne connais personne qui en possède ! Nous sommes déjà bien informés... Seuls les amateurs de sports pourraient être "preneurs"... Alors, sachant à qui " le crime" profite... je suis persuadé que ce système a de beaux jours devant lui...

  • Posté par Lebrun Marie-france , vendredi 20 septembre 2019, 9:49

    Comme on dit "de wet is de wet" (traduction pour les non-bilingues : "la loi est la loi"). C'est exact que pour voir les chaînes que l'on souhaite c'est particulièrement cher en Belgique. Mais cela donne-t-il le droit de participer à s'abonnant à des réseaux illégaux de diffusion? Je ne crois pas. Si chacun pensait avec civisme comme expliqué plus bas, personne ne s'y affilierait et ces dits réseaux seraient bien obligés de mettre de suite la clef sous le paillasson. Quel qu'en soit le but ou l'objectif, la fraude est illégale !!! MFL

  • Posté par Guerin Jean-pierre, jeudi 19 septembre 2019, 18:42

    Comment ne pas chercher d'alternatives aux distributeurs qui prétendent améliorer sans cesse leurs services alors qu'on nous inonde de tas de chaînes essentiellement publicitaires. De plus les box TV qui il n'y a pas si longtemps permettaient via des sorties vidéo/son de qualité d'enregistrer les programmes qu'on souhaitait garder en mp4 ou sur DVD en sont maintenant dépourvues. Ou alors elles sont munies ou d'une antique borne Peritel ou de sortie RCA qui donnent des images fantomatiques. En France, plusieurs box permettent d'enregistrer sur disque dur au départ d'une prise USB. Chez nous elles sont inutilisables. En somme les prix augmentent mais pas les services.

  • Posté par Delmée Jean-Louis, vendredi 20 septembre 2019, 8:22

    Chacun devrait travailler pour rien! Pas pour vous sans doute! Il n'y a plus de civisme. C'est quoi, ça, en états de droit? On fait même disparaître des milliards d'oiseaux. C'est pas nous. Nous n'y sommes pour rien, bien sûr! Et le suicide de l'humanité, c'est la faute à personne évidemment. Bonne journée. On ne voit plus les étoiles. En avons-nous besoin? Faut-il les payer?

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs