Eric Zemmour définitivement condamné pour des propos anti-musulmans

Eric Zemmour
Eric Zemmour - Photo News

Le polémiste Éric Zemmour est définitivement condamné à 3.000 euros d’amende pour provocation à la haine religieuse après des propos anti-musulmans tenus en 2016, après le rejet de son pourvoi en cassation, selon une décision consultée jeudi par l’AFP. Dans un arrêt rendu mardi, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi du polémiste contre sa condamnation par la cour d’appel de Paris le 3 mai 2018.

Lors de l’émission « C à vous » diffusée le 6 septembre 2016 sur France 5, il avait notamment estimé qu’il fallait donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France ». Il avait également affirmé que la France vivait « depuis trente ans une invasion » et que « dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un jihad ».

La cour d’appel avait estimé que ces deux passages « visent les musulmans dans leur globalité et contiennent une exhortation implicite à la discrimination ». Il avait également été condamné à verser un euro symbolique à l’association CAPJPO EuroPalestine, qui avait engagé les poursuites, et 1.000 euros au titre des frais de justice, ceux-ci venant s’ajouter aux 2.000 euros prononcés en première instance en 2017.

La cour d’appel n’avait pas retenu trois autres passages de l’émission, pour lesquels Éric Zemmour avait été condamné en 2017. Le polémiste soutenait notamment que « tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, » considéraient les djihadistes comme de « bons musulmans ».

La cour d’appel avait estimé que ces passages ne comportaient « pas d’exhortation, même implicite, à la provocation à la haine ». Selon une jurisprudence récente, une « incitation manifeste » ne suffit pas à caractériser le délit : il faut désormais « pour entrer en voie de condamnation » que les propos relèvent d’un « appel » ou d’une « exhortation ».

Déjà condamné en 2011 pour provocation à la haine

Mardi, la Cour de cassation a estimé que la cour d’appel « a exactement retenu que, par leur sens et leur portée, les propos incriminés, qui désignaient tous les musulmans se trouvant en France comme des envahisseurs et leur intimaient l’obligation de renoncer à leur religion ou de quitter le territoire de la République, contenaient un appel à la discrimination ». A l’issue de ce pourvoi, Eric Zemmour devra payer 2.500 euros supplémentaires à l’association au titre des frais de justice.

Éric Zemmour a déjà été condamné en 2011 pour provocation à la haine, après avoir déclaré à la télévision que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ». En revanche, poursuivi pour avoir notamment affirmé dans un journal italien que les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran », il avait été relaxé en appel l’an dernier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le tout dernier défilé de Jean Paul Gaultier, c’était hier soir sur la scène du Théâtre du Châtelet, à Paris. © Reuters.

    Jean-Paul Gaultier balance toute la sauce, une dernière fois

  2. A Davos, le 45
e
 président des Etats-Unis a donné dans son registre favori
: celui de «
Tariff Man
». © Reuters.

    Trump attaque les Européens à Davos: tout schuss sur nos autos!

  3. Thierry Neuville attend Ott Tanak de pied ferme, chez lui, au sein de l’équipe Hyundai.

    Thierry Neuville: «Une fois qu’on a mis le casque, c’est chacun pour soi»

La chronique
  • Visa pour la Flandre: Autiste? Me Too…

    Copain/mateke. C’est sous ce titre que Jan Segers l’éditorialiste de Het Laatste Nieuws, analysait ce mardi les récentes prestations de Georges-Louis Bouchez (33 ans) et Conner Rousseau (27 ans), les deux plus jeunes présidents de parti du pays, MR et sp.a. Deux jeunes pousses qui ne parlent pas, voire ne comprennent pas la langue de l’autre. Jan Segers en veut pour preuve leurs interventions lors des réceptions des vœux de Nouvel an de leurs partis frères. Georges-Louis Bouchez était ainsi à la fête de l’Open VLD au Palais 10 du Heysel : « Pas sûr qu’il ait compris grand-chose du speech de Gwendolyn Rutten, à part sa citation sur l’union fait la force . Le wallon Georges-Louis Bouchez, détenteur d’un master en droit, ne parle donc pas le néerlandais. » Conner Rousseau a été lui ovationné au...

    Lire la suite

  • Migrants à La Panne: le racisme est un problème de société, pas d’algorithme

    L’opération de sauvetage de quatorze migrants, mardi, à La Panne, a permis de rappeler le drame vécu tous les jours par ces milliers de familles désespérées en quête de dignité. Elle a tout aussi tragiquement mis un coup de projecteur sur les logorrhées de propos racistes qui dégoulinent sur les réseaux sociaux. Cette fois, les horreurs s’éructaient surtout en flamand, essentiellement parce que la presse du nord a davantage relayé ce drame. Mais la haine ne se limite ni à un peuple ni à un territoire. Son expression est universelle, qu’...

    Lire la suite