Proximus: KPN, le nouvel employeur de Dominique Leroy, prêt à coopérer à l'enquête suite aux perquisitions

Proximus: KPN, le nouvel employeur de Dominique Leroy, prêt à coopérer à l'enquête suite aux perquisitions

KPN "prend note des informations" sur les perquisitions menées chez la CEO en partance de Proximus Dominique Leroy. On ignore s'il y a eu des enquêteurs présents chez son futur employeur KPN. "De manière générale, nous pouvons dire que si on nous le demande, nous coopérerons dans les enquêtes des différentes autorités", c'est la seule chose que la porte-parole de l'entreprise a bien voulu dire.

► Proximus: perquisition au domicile de Dominique Leroy dans le cadre d’une enquête pour délit d’initié

Plusieurs sources confirment que des perquisitions ont été menées dans le cadre d'un dossier de délit d'initié. Après avoir annoncé son départ de Proximus, il est apparu que Dominique Leroy avait vendu un mois plus tôt un paquet d'actions Proximus d'une valeur de 285.000 euros environ. L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) avait lancé une enquête sur cette transaction boursière. Le départ d'un CEO peut être considéré comme une information sensible sur le cours de l'action. (INT, ECO, HED, RHA, FUL, DEF, fr).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous