L’acteur Charles Gérard, le grand ami de Belmondo, est décédé à l’âge de 96 ans

L’acteur Charles Gérard, le grand ami de Belmondo, est décédé à l’âge de 96 ans
AFP

Charles Gérard, décédé jeudi à l’âge de 96 ans, était un second rôle fétiche de Claude Lelouch mais aussi l’ami indéfectible de Jean-Paul Belmondo qu’il a secondé dans de nombreux films dont « Flic ou Voyou ».

Né le 1er décembre 1926 de parents arméniens, l’homme à la carrure trapue était surtout reconnaissable à son nez si singulier, cassé par Jean-Paul Belmondo lors de leur première rencontre, sur un ring en 1948. Les deux jeunes se voient alors boxeurs, et se lient d’une amitié forte, qui durera plus de soixante-dix ans.

Pour ses débuts au cinéma, Charles Gérard préfère être derrière la caméra que devant. Au cours des années 60, il réalise des polars de série B comme « L’Homme qui trahit la mafia » avec Robert Hossein, ou « L’ennemi dans l’ombre » avec Roger Hanin. À l’époque, il est également journaliste pour l’émission sportive « Les coulisses de l’exploit ».

Après une première apparition dans « Le Voyou » en 1970, Charles Gérard devient un des seconds rôles attitrés dans les films de Claude Lelouch. « Y en a qui rentrent à la Comédie Française… y en a qui rentrent chez Lelouch », résumait ainsi l’acteur, apparu dans une vingtaine de longs-métrages du réalisateur.

Lelouch lui taillera ces rôles sur mesure jusqu’au milieu des années 2000, dont celui de « Charlot » dans la comédie à succès « L’aventure c’est l’aventure » avec Jacques Brel, Aldo Maccione et Lino Ventura.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161121-GC9521 2020-01-18 14:54:13

    Emir Kir exclu du PS: les conséquences au fédéral et à Saint-Josse

  2. Les CPAS des grandes villes continuent à délivrer de nombreuses aides parce que la pauvreté s’y concentre.

    Quand les CPAS wallons aggravent la précarité

  3. Aux yeux de la Reine, la seule solution possible à la crise provoquée par la décision du couple de renoncer aux obligations royales était une séparation brutale mais claire.

    Epilogue Harry-Meghan: la Reine, William et Kate sont les grands gagnants

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite