Accueil Culture Scènes

Le théâtre belge, ce boys’ club très privé

Le Théâtre de Poche inaugure sa saison avec une pièce sur le nucléaire, mais c’est un autre sujet qui y fait l’effet d’un choc atomique. Avec une programmation ultra masculine, le Poche provoque l’ire du groupe F.(s), qui dénonce une dérive tristement générale sur la scène belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Samedi dernier, pour sa soirée d’ouverture, le Théâtre de Poche a eu droit à un fameux comité d’accueil : une vingtaine d’activistes du groupe F.(s) se sont invitées à la fête pour dénoncer la programmation inégalitaire du lieu. Déguisées en hommes, elles tenaient une banderole « Bienvenue au boys’ club » et brandissaient, résolument muettes, le message « Où sont les femmes ? », en référence à une saison nettement dominée par le masculin dans ce théâtre au cœur du bois de la Cambre : sur 10 spectacles, seulement un est mis en scène par des femmes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs