Qui remplacera Charles Michel au MR? Réponse le 12 novembre

Qui remplacera Charles Michel au MR? Réponse le 12 novembre

Charles Michel avait promis de rendre son tablier de président après la mise en place des gouvernements francophones, voilà qui est fait. Il a remis son mandat au Bureau du parti ce vendredi.

Il conserve tout de même le titre de « président du MR » jusqu’à l’élection interne fixée au 12 novembre. Il n’y aura donc pas de président intérimaire. Le communiqué envoyé par le parti précise toutefois que la gestion quotidienne est exercée « dès à présent » par le Bureau, « en lien avec les chefs de file gouvernementaux ».

>Accords gouvernementaux: le MR aura la ministre-présidence de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Vote par correspondance

Côté agenda, il a été décidé que ceux et celles qui souhaitent briguer la tête du MR pourront postuler à partir du 25 septembre et jusqu’au 11 octobre. Dès le 21 octobre, les membres du MR seront invités à voter par correspondance.

On connaîtra le nom de l’heureux.se élu.e le 12 novembre, jour du dépouillement effectué sous la supervision de Richard Miller, président du Bureau électoral.

Wilmès au fédéral

Dans le communiqué envoyé par le MR, on apprend que Sophie Wilmès est nommée « négociatrice fédérale » dans le cadre des négociations visant à former un gouvernement à ce niveau. C’est donc elle et plus Charles Michel qui sera l’interlocutrice officielle de Paul Magnette, Bart De Wever et compagnie. Pour peu que des rencontres soient organisées…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous