Qu’est-ce qu’un délit d’initié?

Le bâtiment Proximus à Bruxelles
Le bâtiment Proximus à Bruxelles - Belga

Alors que Dominique Leroy quitte Proximus après avoir été à sa tête pendant cinq ans et demi, plusieurs perquisitions ont eu lieu en lien avec une instruction judiciaire la ciblant. Ces perquisitions ont eu lieu à son domicile ainsi qu’à son bureau dans les tours Proximus à Bruxelles. Le parquet de Bruxelles a confirmé ces perquisitions sans vouloir en dire plus sur les motivations.

Selon nos informations, elles sont liées à des soupçons de délits d’initié. Pour rappel, Dominique Leroy a vendu pour 285.000 euros d’actions Proximus le 1er août dernier, soit un peu plus d’un mois avant l’annonce de son départ surprise chez l’opérateur télécom néerlandais KPN. S’il s’avère qu’elle avait déjà pris la décision de rejoindre cet opérateur au moment où elle a vendu ses actions, cela pourrait être constitutif d’un délit d’initié.

L’instruction judiciaire ouverte par le parquet est totalement indépendante de celle-ci. Avec la FSMA, on est dans la sphère du droit administratif. Avec le parquet, on est dans le droit pénal. Pourquoi le parquet a-t-il décidé de se saisir d’initiative de cette affaire et de mener sa propre enquête ? À ce stade, on ne le sait pas encore.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous