L’Oréal va verser 320 millions d’euros au fisc français pour solder un «différend»

L’Oréal va verser 320 millions d’euros au fisc français pour solder un «différend»
AFP

Le groupe L’Oréal a annoncé vendredi qu’il allait verser 320 millions d’euros au fisc français pour « régler un différend » lié au paiement de l’impôt sur les sociétés entre 2014 et 2018.

Cette somme représente un peu moins de 10 % du bénéfice net enregistré en 2018 (3,89 milliards d’euros) par le géant français des cosmétiques, qui assure dans un communiqué que la transaction n’aura aucun « impact récurrent significatif sur le futur ».

Les charges seront comptabilisées dans les éléments exceptionnels de l’exercice 2019, ajoute la société qui précise que l’accord n’est pas assorti de pénalités.

Dans le détail, la charge s’élève à 47 millions d’euros pour Lancôme Parfums et Beauté, 115 millions d’euros pour Cosmétique Active International et 158 millions d’euros pour Prestige et Collections International. Un total qui revient donc à 65 millions d’euros par an durant la période concernée.

Contactée par l’AFP, la Direction générale des finances publiques à Bercy s’est refusée à tout commentaire, invoquant le secret fiscal.

Une porte-parole de l’Oréal n’était pas disponible vendredi soir pour donner davantage de détails sur cet accord.

Lancôme fait notamment partie de la division luxe de l’Oréal qui se porte particulièrement bien au premier semestre 2019, avec un chiffre d’affaires en hausse de 15,5 % en un an à 2,47 milliards d’euros.

Lors de la même période, le groupe dans son ensemble a par ailleurs réalisé sa plus forte croissance depuis plus de dix ans, avec un bond de 10,6 % du chiffre d’affaires à 14,81 milliards d’euros.

Le groupe a récemment été qualifié de marque française la plus « puissante » par une étude du cabinet Brand Finance, basé à Londres. Dans le top 10 de ce classement on retrouve d’ailleurs Lancôme (5e) et Elsève (9e), deux marques du portefeuille de l’Oréal.

Sur le même sujet
L'Oréal
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite