Ligue 1: le PSG privé de Mbappé, Icardi et Sarabia pour le déplacement à Lyon

©AFP
©AFP

La star Kylian Mbappé, blessée à une cuisse fin août, est indisponible pour le déplacement phare du Paris SG à Lyon dimanche en L1, tout comme Mauro Icardi et Pablo Sarabia, a indiqué samedi son entraîneur Thomas Tuchel.

Ces trois absences restreignent les options offensives du technicien allemand, qui compose déjà avec le forfait d’Edinson Cavani et Julian Draxler depuis plusieurs semaines. Les défenseurs Thilo Kehrer et Colin Dagba manqueront également à l’appel.

Pour Kyky, qui a repris l’entraînement collectif, « c’est encore trop risqué », a expliqué le coach. « Il est très proche (de pouvoir rejouer), mais ce n’est pas fini. »

L’ailier Sarabia a lui été victime de « malchance ». « Il a un pris un coup à la dernière minute (lors de la victoire de mercredi face au Real Madrid en Ligue des champions). Le match de Lyon arrive trop tôt pour lui », a-t-il poursuivi.

L’habituelle doublure Eric Maxim Choupo-Moting, auteur de trois buts en championnat cette saison, devrait ainsi débuter à la pointe de l’attaque à la place de la recrue Mauro Icardi, encore trop juste physiquement après avoir connu sa première titularisation en cinq mois mercredi.

Neymar et Angel Di Maria, qui a réussi un doublé contre le club merengue, joueront aux côtés de l’international camerounais pour ce choc de la 6e journée qui pourrait voir le champion de France prendre sept longueurs d’avance sur son rival lyonnais en cas de succès.

Jouer dans l’antre de l’OL, où le PSG a perdu ses deux derniers matches, « c’est particulier », a reconnu Tuchel.

« Ça a été difficile l’année dernière (défaite 2-1) et ça le sera encore cette année. J’attends un Lyon en top forme », a déclaré le Souabe, qui veut profiter de la confiance engrangée lors de la démonstration de force face aux Madrilènes. « On doit faire les mêmes choses que face au Real ! Mais ce n’est pas facile. C’est le défi de jouer avec le même +spirit+, la même intensité, de jouer comme une équipe serrée, ensemble, que tout le monde soit prêt pour tout donner. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pierre-Yves Thienpont (Le Soir).

    Un CA de la RTBF profondément remanié

  2. Le groupe Vlaams Belang à la Chambre est aujourd’hui fort de dix-huit représentants. © Belga.

    Le pedigree douteux des députés Vlaams Belang

  3. 93% des répondants se sont trouvés en danger dans leur trajet vers l’Europe, la moitié ne s’y attendant pas au moment du départ. Pour autant, ils ne sont que 2% à déclarer qu’ils n’auraient pas migré sachant ce qui les attendait.

    Un rapport de l’ONU favorable aux régularisations de migrants

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Brexit: Boris Johnson, Prime Minister quand ça l’arrange

     Je fais quand même ce que je ne veux pas faire, mais on ne pourra jamais dire que je l’ai fait puisque je ne l’ai pas fait. » C’est le résumé de la pantalonnade à laquelle on a assisté ce week-end à Londres. À nouveau, serait-on tenté de dire.

    Allez ! Un Premier ministre qui envoie une lettre à l’Union européenne sans la signer pour demander un report sans vraiment le demander, mais parce qu’il était légalement obligé de le faire : mais à quoi donc...

    Lire la suite