L’action incroyable de Veloso avec Verone qui a failli priver la Juventus de la tête de la Série A (vidéo)

L’action incroyable de Veloso avec Verone qui a failli priver la Juventus de la tête de la Série A (vidéo)
Photo News

Trois jours après le match nul ramené de Madrid face à l’Atlético en Ligue des Champions (2-2), la Juventus avait été légèrement remaniée, avec les premières titularisations de la saison pour Buffon, Dybala, Ramsey et Demiral.

Confronté à la concurrence de l’inépuisable Matuidi, Rabiot n’a de son côté toujours pas eu sa chance et est resté sur le banc pendant 90 minutes.

La phase de jeu du week-end

Face au promu véronais, les Bianconeri ont eu du mal à imposer leur supériorité et ont même été menés au score après une phase de jeu étonnante et spectaculaire.

Vérone a obtenu un penalty, frappé sur le poteau par Di Carmine. Lazovic, qui avait suivi, a lui trouvé... la barre. Mais dans le prolongement de l’action, à peine 15 secondes après la frappe initiale de Di Carmine, Miguel Veloso a expédié un tir fantastique dans la lucarne de Buffon (21e).

Joie de courte durée

L’avantage du Hellas n’a cependant pas tenu très longtemps et, pour sa première en tant que titulaire, Ramsey a égalisé d’une frappe lointaine, détournée par Günter (1-1, 31e).

Après la pause, c’est Ronaldo qui a mis la Juve en tête en transformant un penalty obtenu par Cuadrado (49e). Le score n’a ensuite plus bougé, même si les deux équipes ont eu des occasions.

Avec ce succès, la Juventus repasse provisoirement en tête du classement avec 10 points en quatre journées.

En attendant le derby

A 20h45, le stade San Siro accueillera le match le plus attendu de cette 4e journée, avec le «Derby de la Madonnina» entre l’AC Milan et l’Inter Milan.

L’Inter, qui a pour l’instant fait un sans faute avec trois victoires en trois matches, peut rejoindre ou dépasser la Juve en cas de résultat positif.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gaëtan Servais, patron de Meusinvest, fera partie des nouveaux administrateurs.

    Un CA de la RTBF profondément remanié

  2. Le groupe Vlaams Belang à la Chambre est aujourd’hui fort de dix-huit représentants. © Belga.

    Le pedigree douteux des députés Vlaams Belang

  3. 93% des répondants se sont trouvés en danger dans leur trajet vers l’Europe, la moitié ne s’y attendant pas au moment du départ. Pour autant, ils ne sont que 2% à déclarer qu’ils n’auraient pas migré sachant ce qui les attendait.

    Un rapport de l’ONU favorable aux régularisations de migrants

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Brexit: Boris Johnson, Prime Minister quand ça l’arrange

     Je fais quand même ce que je ne veux pas faire, mais on ne pourra jamais dire que je l’ai fait puisque je ne l’ai pas fait. » C’est le résumé de la pantalonnade à laquelle on a assisté ce week-end à Londres. À nouveau, serait-on tenté de dire.

    Allez ! Un Premier ministre qui envoie une lettre à l’Union européenne sans la signer pour demander un report sans vraiment le demander, mais parce qu’il était légalement obligé de le faire : mais à quoi donc...

    Lire la suite