Accueil Monde

Les rescapés d’Alep attendent aux portes de la Turquie

La Turquie continuait lundi à contenir à sa frontière les dizaines de milliers de civils qui ont fui l’offensive russo-syrienne sur Alep, menacée d’encerclement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Fuir, pour sauver ce qui reste, c’est-à-dire l’essentiel : sa vie et celle de sa famille. Ces derniers jours, des dizaines de milliers de Syriens ont quitté Alep et ses environs en quête d’un refuge, face au déluge de feu et au risque, imminent, de se retrouver pris au piège, assiégés dans la ville par le régime syrien et ses puissants alliés. Depuis début février, les forces loyales au président Bachar el-Assad, appuyées par l’aviation russe, progressent rapidement dans le nord d’Alep, semant sur leur passage la mort et l’exil des civils. Au moins 30.000 d’entre eux se préparaient lundi à une nouvelle nuit dehors, à quelques mètres de la frontière, verrouillée par les douaniers turcs à Bab el-Salamah (Öncüpinar), à côté de Kilis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs